Procès de Foniké Menguè : rejet de la demande de liberté provisoire, l’affaire renvoyée au 13 août 

Print Friendly, PDF & Email

En détention depuis le mois d’avril dernier, Oumar Sylla “Foniké Menguè”, l’un des leaders du FNDC était, ce jeudi devant le tribunal de première instance de Dixinn.

Poursuivi entre autres pour communication et divulgation de fausses informations et pour faits de menace, de violence ou de mort pour la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique retourne en prison.

A la barre, le prévenu a affirmé ne pas reconnaître les faits qui lui sont reprochés. Ce que le procureur Sidy Souleymane N’Diaye a rejeté, soutenant qu’il y a des scellés qui existent à savoir les téléphones saisis sur Foniké Menguè qui prouvent les faits qui lui sont reprochés.

Pour la défense pilotée par Me Mohamed Traoré, son client est quelqu’un qui se bat avec une arme citoyenne (manifestations). Avant de plaider pour une mise en liberté provisoire.

Après avoir écouté les parties et en tenant compte de tout ce qui a été dit, le juge Alphonse Charles Wright a rejeté la demande de mise en liberté provisoire pour Foniké Menguè et renvoyé l’affaire au 13 Août prochain pour la réquisition et plaidoiries.

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.