Procès de l’assassinat de Madame Boiro: la comparution du général Ibrahima Baldé domine les débats

Print Friendly, PDF & Email

Le procès de l’assassinat de l’ex-directrice nationale du trésor public Mme Aïssata Boiro s’est ouvert ce mardi 19 décembre 2017 au tribunal de première instance de Dixinn, un procès au cours duquel doit comparaître le célèbre prisonnier Mohamed Diallo dit Junior en compagnie de plusieurs autres personnes.

À l’ouverture de l’audience ce mardi, le nom du général Ibrahima Baldé a fait l’objet d’une discussion très chaude entre le parquet et la défense.  Tout est parti de la lecture d’une liste de dix personnes devant témoigner dans ce procès. Sur cette liste, figure le nom du haut commandant de la gendarmerie nationale.

Le procureur soutient que la comparution du général Baldé n’est plus nécessaire dans la mesure oú il a été entendu au cours de l’instruction préparatoire. Une idée qui a été aussitôt rejetée par les avocats de la défense. Pour eux, le Général doit comparaître au même titre que tous les autres témoins.

Après l’assassinat de Madame Aïssatou Boiro le 09 novembre 2012, une dizaine d’individus ont été arrêtés et mis sous mandat de dépôt et défférés. Après les enquêtes, la justice a présenté ces individus ce lundi devant les juge du tribunal de Dixinn.

Froidement abattue dans son véhicule le 9 novembre 2012 à Kipé, en haute banlieue de Conakry, alors qu’elle ralliait son domicile, Mme Boiro est réputée être une femme de poigne qui ne fait aucune concession pour les voleurs de deniers publics.

Affaire à suivre…

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.