Procès d’Ibrahima Sory de l’UFDG : quand le bâtonnier intervient pour calmer les nerfs

Print Friendly, PDF & Email

Le procès d’Ibrahima Sory Camara de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) s’est ouvert pour la deuxième fois au tribunal de première instance de Kaloum sous fond de tension entre les différentes parties.

A l’ouverture de l’audience, la présidente du tribunal Mme Djenab a eu du mal à gérer les dissensions entre la défense et le ministère public. Le procureur empêchant les avocats de la défense de s’exprimer a créé un brouhaha obligeant le bâtonnier de l’ordre des avocats à intervenir pour calmer les nerfs.

Me Mohamed Traoré a interpellé la présidente en lui reprochant d’être môle dans ses interventions entre les différentes parties. Poursuivant, le bâtonnier a demandé au tribunal de recadrer le ministère public pour que ce dernier arrête de perturber les avocats de la défense.

Thierno Sadou Diallo, depuis le TPI de Kaloum

  1. Chatons la vérité 2 ans il y a
    Repondre

    Un procès de test pour l’impunité tant reclamee par les guinéens

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.