Procès Gnelloy: contrôle strict à l’entrée de la Cour d’appel de Conakry, ce jeudi

Print Friendly, PDF & Email

Ce jeudi 14 octobre, continue le procès en appel à la Cour d’appel de Conakry du jeune activiste des réseaux sociaux Ousmane Gnelloy Diallo poursuivi pour « menaces de mort et injures publiques » à la requête de la fille de l’ancien président de l’Assemblée nationale Kadiatou Biro Diallo (DK).

Contrairement à l’audience précédente, c’est toute une disposition sécuritaire importante qui est placée aujourd’hui à l’entrée de cette Cour dans laquelle, un groupe de jeunes s’était déchaîné à la dernière audience contre le prévenu qui n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention des gardes pénitentiaires. 
Ce matin, pour avoir accès à la cour d’appel de Conakry est un vrai casse-tête, il faut être avocat ou un client qui est venu rencontrer son avocat.

Pour l’heure, aucun pro-Gneloy ou pro-DK n’a accès à la cour. Quant à la presse, il lui a été demandé de patienter dehors jusqu’au début du procès. 
A rappeler que ce procès en appel a été initié par celui qui se fait appeler « ministre de la défense nationale du président Alpha Condé sur Facebook » dans le but d’annuler le mandat d’arrêt qui a été décerné contre lui par le juge Charles Alphonse Wright en mai dernier. Et qui a également contribué à son arrestation en fin septembre dernier alors qu’il cherchait à quitter le pays.
Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.