Projet bauxitique de Boffa : une mission du Ministère des Mines séduite par la qualité du premier pont suspendu de Guinée

Print Friendly, PDF & Email

Une délégation du Ministère des Mines et de la Géologie composée du DGA du Service National de Coordination des Projets Miniers, M. Mamadou Saidou  Bimbiriko Barry, de la Soguipami par M. Aboubacar Kabgè Touré, DGA conduite par Monsieur le Secrétaire Général dudit département M. Saadou Nimaga, a visité le 26 décembre 2019, les sociétés de la région de Boffa notamment : la Société des Bauxites de Kimbo, le consortium GBT-Axis, la Société Eurasien Resources et la Société Chalco Guinea Compagny.

L’objectif principal de cette viste était de s’assurer du niveau d’avancement des travaux de développement dans chacun des projets miniers visités, évaluer les infrastructures effectivement réalisées à date cela par rapport au calendrier prévisionnel soumis et formuler des recommandations d’ordre opérationnel aux différentes sociétés.

La société Chalco Guinea Company, filiale du groupe Chinalco avait signé sa convention minière d’une durée de 15 ans avec la République de Guinée en date 8 juin 2019. Ce qui a permis à la société chinoise de démarrer officiellement le développement de projet intégré de bauxite-Alumine à Boffa, le dimanche, 28 octobre 2019 sous la Présidence de Monsieur le Premier Ministre.

Le constat est que, depuis quelques mois après le démarrage des travaux de développement, l’état d’avancement des travaux du projet Chalco reste très satisfaisant.

Les autorités guinéennes à travers le Ministère des Mines et de la Géologie, gardent un optimisme considérable vis-à-vis des réalisations entamées par la société.

Selon le Directeur Général de Chalco, grâce au soutien du Gouvernement guinéen, notamment du Ministère des Mines et de la Géologie, les travaux de construction des infrastructures vont bientôt finir. « On est à la phase finale des infrastructures principales », a-t-il indiqué.

Difficulté d’adaptation au sein de la communauté…

Au tout début de leur installation à Boffa, le DG de Chalco rappelle que l’entreprise a connu une grande difficulté liée à la différence culturelle entre les Chinois et les locaux, « On a beaucoup lutté pour diminuer cette divergence culturelle », dit-il.

Chalco a réussi à privilégier les communautés villageoises aux alentours, et a implanté beaucoup de projets. « On gagne petit à petit la confiance des villageois », s’est réjoui le DG.

La partition de l’État guinéen dans le projet…

Le Secrétaire Général du Ministère des Mines et de la Géologie, a précisé que la première Assemblée Générale de ” Chinalco Guinée SA ” s’est déjà tenue. « Cette Assemblée générale portait sur l’arrêté des comptes de la société pour l’année 2018, ensuite la modification des statuts pour l’entrée de l’État dans l’actionnariat de la société ». Les administrateurs de l’État ont été admis au sein de la société conséquemment à son entrée dans l’actionnariat.

« Dans l’état financier qui a été présenté par le Directeur Général de la société et commenté par le commissaire aux comptes, nous avons constaté que la société continue son investissement. Nous allons maintenant toujours continuer à suivre cette société qui travaille de façon très sérieuse sur son projet », dira M. Nimaga.

La délégation du Ministère des Mines et de la Géologie a visité le pont suspendu de la société qui est une première en Guinée, la base-vie qui est un ensemble de grands immeubles qu’aucune société n’a jamais construits en Guinée.

Le Secrétaire Général et sa suite ont également vu la mine où il y a de grandes quantités de minerais qui sont sorties. Un convoi à bande long de 25km est en construction. Il faut rappeler que l’ensemble des travaux coûte des centaines de millions de dollars qui sont déjà engloutis par ce projet.

M. le Secrétaire Général du Ministère des Mines et de la Géologie précise que, « les Autorités sont très confiantes par rapport à ce résultat pour ce projet. C’est une fierté, parce que ça fait partie des projets qui ont été supportés par le Président de la République, le professeur Alpha Condé, qui l’a inscrit dans le cadre de l’accord global des 20 milliards de dollars. Les revenus tirés de ces projets devront permettre de rembourser les travaux qui sont effectués, notamment la route Coyah-Dabola », a-t-il expliqué.

C’est un projet qui est présentement au cœur du développement de la Guinée.  Tous les travaux routiers qui sont en cours à Conakry sont financés par les revenus générés par ce projet au profit de l’État. De même que d’autres qui sont en cours, mais c’est le projet “Chalco” qui est le plus avancé.

La société chinoise Chalco a promis d’être la plus grande société minière en République de Guinée.

« Nous sommes très confiants quant à l’avancée de ce projet. Et à travers ce que nous voyons aujourd’hui, on pense que ça sera le meilleur projet du pays », a conclu M. Saadou Nimaga.

Le service -Communication 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.