Projet de mise à niveau urbain de Conakry : le ministre Dr Ibrahima Kourouma et son homologue marocain visitent les axes choisis

Print Friendly, PDF & Email

Les travaux de mise à niveau de la ville de Conakry commenceront très bientôt. C’est le constat qui ressort de la visite de terrain que le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma et le ministre du Royaume du Maroc en charge de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville ont effectué ce mercredi 20 septembre, dans la commune de Kaloum.

Accompagnés par des cadres techniques guinéens, marocains et des responsables communaux de Kaloum, les deux ministres ont visité le boulevard Telly Diallo et les rues du commerce et de la république tous sis au cœur de la commune de Kaloum. Sur ces trois (3) axes retenus pour la première phase du projet de mise à niveau de la ville de Conakry, les ministres ont fait un constat qui amène à dire que le début des travaux qui est imminent peut bien commencer sans problèmes majeures.

Interrogé au terme de ladite visite, le ministre marocain s’est dit d’être en Guinée, avant d’indiquer l’objet de sa présence à Conakry. « C’est un objectif de travail. C’est-à-dire que vous nous voyez, nous sommes sur le terrain avec mon homologue guinéen Dr Ibrahima Kourouma.  L’objectif étant donc de donner un coup de fouet à la mise en œuvre de la convention qui a été signée au mois de février dernier entre sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé. Nous avons avancé et nous avons choisi les axes sur lesquels nous allons intervenir pour le début de mise à niveau de la ville de Conakry. Nous sommes sur l’un des axes appelé avenue de la république et nous avons visité d’autres axes. Je pense que nous allons pouvoir après le travail extrêmement profond fait par les différentes marocaines et guinéennes, démarrer dans les deux mois qui viennent les travaux. Et je pense que cela apportera un changement certain et visible à l’œil nu pour les habitants de Conakry », dira-t-il.

Poursuivant, il (ministre marocain) dira que sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde une importance particulière à la coopération du Maroc avec différents pays africains dont la Guinée. « Aujourd’hui, je suis venu parce qu’il s’agit de suivre de manière concrète la mise en œuvre de ces conventions et de veiller à ce qu’elles se matérialisent sur le terrain. Je suis heureux de constater que nous sommes  très proches du début des travaux et j’espère que l’adhésion progressive aussi bien des responsables que des populations concernées ne manquera pas pour accompagner cet immense projet ».

Pour le ministre Dr Ibrahima Kourouma, la venue de mon homologue marocain à Conakry est un défi. « Sa présence ici déjà montre à suffisance combien de fois le Roi du Maroc, sa Majesté Mohammed VI tient à la collaboration, surtout à la mise en œuvre des différentes conventions qui ont été signées entre le Royaume Marocain et la Guinée. L’amélioration du cadre de vie du guinéen est une préoccupation du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et nous devons travailler de manière à ce que cette amélioration de cadre de vie là soit exacte et concrète. Cette convention signée entre le Maroc et la Guinée qui prend en compte la mise à niveau urbaine de la ville de Conakry (Kaloum), est une convention extrêmement importante. Elle coûte 10 millions de dollars. 10 millions de dollars pour travailler sur la voirie et faire en sorte que nous ayons des trottoirs et un mécanisme de vie modèle. A savoir que la voirie soit dégagée au niveau  trois axes, que les trottoirs soient faits et que la circulation qu’elle au niveau des véhicules ou des hommes soit beaucoup plus fluide afin que nous ayons un cadre de vie important », dira-t-il avant de rassurer la partie marocaine sur l’utilisation rationnelle qui sera faite de la somme (10 millions de dollars).

Parlant du début des travaux, le ministre a tenu à préciser : « Nous avons travaillé ensemble et il y a une proposition de date qui avait été faite pour le 15 décembre prochain. Mais comme nous étions dans la salle avec les techniciens, nous sommes convenus qu’il faut faire le maximum pour que plus tard qu’en début du mois de novembre que les travaux puissent commencer… »

A en croire au vice maire de la commune de Kaloum, les habitants adhèrent à cette « belle initiative » du gouvernement qui donnera selon lui, une image belle à sa juridiction. « Nous remercions le gouvernement d’avoir privilégié la commune Kaloum parmi tant d’autres à Conakry. Nous apprécions à plus d’un titre ce projet qui vise à donner un nouveau visage à notre commune », dira-t-il avant de rassurer les uns et les autres que les habitations ne seront pas concernées par les travaux dudit projet. « Je voudrais rassurer les ministres ici présents que les populations de Kaloum adhèrent entièrement à ce projet… »

Par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.