Projet de « putsch » en Guinée, drogue : un Polono-guinéen arrêté au Sénégal passe aux aveux (média)

C’est un nouveau rebondissement dans cette l’affaire qui fait les choux gras de la presse au Sénégal.

Poursuivi pour acte de terrorisme et participation à un groupe criminel, trafic international de drogue dure et construction de bâtiments sans autorisation administrative, Alpha Yaya Barry est tombé dans les mains de la police de Kolda, une brigade antiterroriste de la Division des Investigations Criminelles (DIC) de Dakar.

Selon Seneweb, média en ligne sénégalais, il a été déféré jeudi dernier, après être passé aux aveux, suite à sa confrontation avec des éléments concordants dont disposaient les hommes du commissaire Adramé Sarr.

Ce Polono-guinéen ferait partie de la Communauté Internationale Fouta-Djalon [CIFD] dirigée par Mody Sory Barry, son père adoptif, vivant actuellement à Bruxelles, en Belgique.

Suspecté, renseignent plusieurs journaux sénégalais, tout d’abord dans l’affaire du meurtre de Aminata Touré « Méta », Alpha Yaya Barry a été arrêté par la police de Kolda.

Selon les résultats de l’enquête, rapporte Seneweb, il ressort que ce binational serait impliqué dans un réseau international terroriste, suite à ses révélations explosives. Aussitôt mis à la disposition de la DIC de Dakar, le présumé criminel aurait fini par passer aux aveux.

Alpha Yaya Barry et les autres membres de ce réseau de criminels auraient implanté un centre d’entraînement à Kolda pour renverser le régime du colonel Mamadi Doumbouya, Président de la transition guinéenne.

A en croire une source de Seneweb, porche du parquet, ils auraient  justifié leur choix par le fait que les « Peuls doivent reprendre le pouvoir en Guinée et dans les autres pays ayant  appartenu à l’ancien empire du Fouta-Djallon ». Ce sont: la Sierra Léone, le Sénégal, le Libéria, le Mali et une partie du Burkina Faso. 

Au-delà de ce projet de renversement du pouvoir de Conakry, Alpha Yaya Barry serait également impliqué dans le trafic de drogue dure et dans une entreprise criminelle de vol de véhicules de luxe. Il a été, pour ces faits, en 2008, condamné à 2 ans de prison ferme, en Allemagne. 

Récemment [en octobre dernier], le colonel Mamadi Doumbouya a dépêché à Dakar l’inspecteur général des forces armées guinéennes général Abdoulaye Keïta qui, selon Jeune Afrique, a délivré un message d’apaisement au président Macky Sall, en marge du forum international sur la paix et la sécurité en Afrique.

Mediaguinee 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.