Projet “la semaine des anges” : deux ONG locales unissent leurs efforts en donnant le sourire aux enfants défavorisés

Print Friendly, PDF & Email

L’association “Les Guinéens” en partenariat avec l’association “les Vétérans de Dabompa” a procédé ce samedi 19 décembre 2020 à la distribution de 5000 cadeaux à des enfants orphelins et mendiants de la commune de Kaloum. Il s’agit d’une action qui s’inscrit dans le cadre d’un projet dénommé “la semaine  des anges “. Ces cadeaux sont le fruit d’un mois de collecte de dons en nature par des bonnes volontés pour venir en appui aux enfants défavorisés. 

Aïcha Kéita, présidente de l’association ‘’Les Guinéens’’ et initiatrice de ce projet justifie ce caritatif par la situation de précarité de la commune de Kaloum.

« La semaine des anges consistait pour nous en premier lieu d’abord à récolter des dons, mais des dons en nature. C’est-à-dire des dons de jouets, de chaussures ainsi que de livres pour les enfants démunis. Et à ce niveau-là, nous avons ciblé des orphelins ainsi que des enfants qui sont dans la mendicité infantile. D’où nous est venue l’idée de créer cette semaine des anges ? C’est vu la situation précaire de la commune de Kaloum. Et comme je l’ai dit tout à l’heure on l’a organisé en moins d’un mois », explique-t-elle. 

Pour le journaliste et écrivain Yamoussa Sidibé, cette initiative est à saluer.

« C’est une fierté d’être là ce matin, c’est une initiative à saluer. Voir que nos filles se prennent en charge, voir que nos filles comprennent leur responsabilité dans la vie de la nation, on ne peut rester en dehors de cela. On a décidé de venir les accompagner car c’est une très bonne initiative. Une initiative que nous avons tenu à saluer, nous avons tenu à les accompagner pour que de tels actes se poursuivent et que d’autres qui sont plus jeunes qu’elles, les accompagnent », a-t-il souhaité. 

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce à la participation de plusieurs bonnes volontés. Parmi elles, Bakary Diaby PDG de SOGUIBEC.

« J’ai fait ma modeste contribution pour que cet évènement puisse réussir. Je pense qu’il faut accompagner des associations comme ça qui pensent aux enfants. Car les enfants sont l’avenir de notre pays, et ces enfants qui n’ont pas assez de moyens, ils ont besoin d’être heureux et d’avoir un minimum de joie dans leur vie. Ce sont les futurs présidents et futurs ministres de notre pays donc si on peut leur apporter quelque chose aujourd’hui, je pense que c’est une bonne chose », estime-t-il. 

Bien que cette première édition n’ait touché que des enfants de la commune de Kaloum, l’association envisage d’étendre ses actions dans tout le pays lors des prochaines éditions.

Maciré Camara 

+224 628 112 098

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.