Prolifération des dos d’âne : le pêché de Kindia

Print Friendly, PDF & Email

La prolifération des dos d’âne sur la voirie de la commune urbaine de Kindia, chef-lieu de la Guinée Maritime situé à 135 km de Conakry, est au centre des débats dans la ville des agrumes. Ce mercredi 10 février 2021, les autorités préfectorales, communales, certains cadres  des Travaux publics et responsables des quartiers ont tenu une réunion   à la mairie de Kindia. Objectif: sensibiliser la population pour la réglementation des dos d’ânes sur les voiries urbaines.

La mise en place des dos d’ânes est devenue aujourd’hui, une pratique de plusieurs responsables des différents quartiers de Kindia. Sur les voies urbaines  de certaines  localités, on installe  des dos d’ânes comme on peut ou comme on veut. De Wondy jusqu’à Yeolé ou encore à Abattoir 1 , en passant par la Gare, ces gendarmes couchés qui endommagent des engins roulant sont décriés par les usagers. Pour réglementer cette pratique qui se fait sans vergogne, les autorités de Kindia ont tenu une rencontre ce mercredi soir. Interrogé sur l’aboutissement de cette réunion, le maire de la commune urbaine de Kindia, Mamadouba Bangoura, explique: “Nous sommes tombés d’accord pour que les dos d’ânes, s’ils mettent dans la ville, soient contrôlés. Partout ça ne va pas ou c’est en encombrant, on enlève. Partout où c’est très haut, on diminue, partout où ce n’est pas nécessaire, on enlève, que  ça soit sur la route nationale ou secondaire. C’est vrai, il y a les accidents mais ces motards et véhicules sont importants dans nos villes. Et quand les dos d’ânes sont élevés, ça rend la réalisation de l’accident facile. Donc il faut que tout soit réglementé.”  

Poursuivant son intervention, le maire de Kindia lance un appel aux habitants se trouvant en bordure des routes. “Chaque famille doit éduquer ses enfants. Ce n’est pas au milieu de la route qu’on doit jouer au ballon. Ce n’est pas au milieu qu’on doit organiser des cérémonies. Les routes sont faites pour les usagers de la route, les motos et les véhicules. Donc retenez vos enfants. “, dit-il.

Aboubacar Dramé, correspondant regional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.