Pseudo manifestation projetée par le FNDC : que soit maudit tout oiseau de mauvais augure contre la transition (Mandian Sidibé)

Print Friendly, PDF & Email

Porté sur les fonts baptismaux, le 14 octobre 2019, dans des circonstances très controversées, nombreux sont les Guinéens, y compris ma propre personne, qui avaient cru en la noblesse et la sincérité du combat mené, avec balbutiements, soit dit en passant, par ce qu’il était convenu d’appeler le Front National pour la Défense de la Constitution d’alors, en abrégé le FNDC.

Logiquement, après la mise-à-plat de la Constitution alors défendue par le FNDC, consécutivement à l’adhésion unanime des Guinéens à la prise du pouvoir par les forces armées, l’existence du FNDC, qui ne revendique aucun fondement juridique, ne se justifie guère à nos jours. Dès lors, les conséquences de droit rendent obsolète cette structure qui se réclame de la Société Civile Guinéenne.

Le FNDC, désormais l’ombre de lui-même même, est désespérément tenté de torpiller, à tout prix, la Transition en cours, placée sous le leadership, la clairvoyance et la lucidité du Colonel-libérateur, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, le chouchou des populations guinéennes. Sans exclusive, bien entendu.

En panne d’inspiration, tenté par le diable, le FNDC, du moins ce qui en reste, prétend avoir appelé, au nom des Guinéens, ces derniers à une manifestation, dans les rues de Conakry, ce 23 juin 2022. Malheureusement pour cet « OVNI », entendez《 Objet Volant Non Identifié》, les populations guinéennes, longtemps martyrisées par une pseudo élite prédatrice et destructrice, devant l’Eternel, ont compris, heureusement, qu’elles ont toujours été prises pour des dupes par cette structure, à bout de souffle, confrontée à un terrible passage à vide.

Les Guinéennes et Guinéens, épris de paix, de justice sociale et de liberté, tentés par de lendemains meilleurs, sont, on ne peut plus clair, conscients que notre Messie National, le Président-Colonel Mamadi Doumbouya a, triomphalement, fait entrer notre beau pays, jadis exsangue, dans une nouvelle phase de son histoire. Un tournant historique, caractérisé par un changement positif durable, avec à la clé, la refondation totale, sans état d’âme et sans discrimination, de la NationGuinéenne.

Totalement esseulé, le FNDC prêche désormais, à ses dépens, dans le désert. Les populations guinéennes ont compris que la Guinée ne pourrait jamais voir le bout du tunnel sans la paix. Ces populations, qui portent, dans leurs cœurs, le Colonel-libérateur, sont décidées à réserver, aux restes du FNDC, la pire berezina de son histoire chaotique.

Les Guinéennes et Guinéens ont compris, qu’avec le Président de la Transition, Son Excellence le colonel Mamadi Doumbouya, c’est maintenant où jamais l’occasion rêvée pour notre chère Nation de renaître de ses cendres et de se relever de plusieurs décennies de ratés.

Autant les Guinéens sont déterminés à accompagner, jusqu’au bout, le héros du 05 septembre 2021, pour une transition réussie, apaisée, paisible et positive, autant ils sont résolument décidés à priver, les restes du FNDC, de la piètre victoire à la Pyrrhus après laquelle cette structure divague depuis trop longtemps.

En Guinée, les manifestations de rue n’ont véritablement rien pu changer. De février 2006 à nos jours, en passant par les événements de janvier-février 2007, augmentés des manifestations sanglantes et meurtrières, qui ont caractérisé le régime dictatorial du Pro-faussaire Alpha Condé, il faut dire que ces soulèvements populaires n’ont absolument servi à rien. Sinon que de verser des larmes, du sang d’innocents Guinéens, alors que les enfants des meneurs sont en toute sécurité, à mille lieues de Conakry, scolarisés dans de prestigieuses écoles occidentales.

Les Guinéens ont heureusement compris que les manifestations illégales de rue ne sont pas du tout la solution appropriée à leurs problèmes récurrents. Le Peuple martyr de Guinée a compris qu’il urge désormais, à tout prix, de donner un coup de main au Président-Colonel, afin que celui-ci réussisse sa mission historique de refondation de l’État, en débarrassant, de passage, par la voie de la justice, notre pays de ces vautours qui l’ont toujours agenouillé.

Avec l’enfant prodige de Kankan Nabaya, la Guinée, autrefois à la croisée des chemins, est, à présent, sur le point de signer son retour, en fanfare, au devant de la scène internationale, de devenir un pays normal et fréquentable, Et ça, les Guinéens l’ont compris. Soit maudit à jamais, tout oiseau de mauvais augure qui se fait appeler FNDC.

Mandian SIDIBE, Journaliste

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.