Quand la négligence plombe l’aéroport de Conakry, le salut viendra (peut-être) de Dakar

Print Friendly, PDF & Email

Encore ! Cette fois-ci l’aéroport de Conakry où les vols n’atterrissent pas depuis plusieurs jours. L’on croyait à la brume qui a enveloppé la capitale. Quand l’éclaircie apparut, il s’agit plutôt d’une négligence qui a plombé l’aéroport international de Conakry-Gbessia. En tout cas c’est ce qu’ont révélé mercredi nos confrères de Guinée7.

Selon le journal en ligne, la vraie raison du manque de trafic à l’aéroport tiendrait à la défectuosité du système d’atterrissage [acronyme de l’anglais Instrument Landing System].

« C’est un appareil capital utilisé pour l’approche de précision. Qui permet de savoir si la position de l’avion par rapport à la piste d’atterrissage. Selon les normes universelles, il est dit qu’il faut au moins deux ensembles de cet appareil, c’est-à-dire les deux côtés de la piste. Si le premier ne fonctionne pas, le deuxième fonctionne », rapporte le site qui cite une source.

Qui révèle que le premier ensemble a cessé de fonctionner « en décembre, on a remonté ça au directeur de l’ANA [Agence de la navigation aérienne] qui n’a rien fait. Le 2e a commencé à faire des problèmes le 17 février. Et paf, il a cessé de fonctionner », ajoute Guinee7 qui précise que certains appareils de dernière génération sont équipés de système de localisation qui leur permet de se passer des systèmes installés dans les aéroports. « Mais ce type d’appareils ne sont souvent pas fréquents chez nous. Les compagnies les orientent vers d’autres cieux ».

Plus loin, le journal informe que les les pièces de rechange devraient incessamment venir de Dakar pour dépanner le système de l’aéroport de Conakry.   

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.