Quand on ne sait pas où on va, on ne va jamais arriver à destination!! (Foniké Menguè)

Print Friendly, PDF & Email

Je pense que c’est notre tour de sauver le soldat Doumbouya, pris en otage par les tentacules d’un système qui survit encore.
Notre héros du 05 septembre qui a de plus en plus un goût assez prononcé pour les bains de foule, se perd dans les flatteries et se laisse berner par des rapports erronés de ses proches qui affichent tout de vert au tableau de la transition.

Au regard des de l’évolution du climat politico-social qui se détériore gravement, tout porte à croire que ce n’est plus le Colonel Doumbouya qui dirige. Mais, comme il signe les décrets on le fait croire que c’est lui et pourtant le système autour a déjà pris le dessus avec une navigation à la godille alors que la météo affiche le contraire.

Expliquons la réalité au Colonel car, son entourage, que des businessmans réunis ne le fera jamais.

Quand on aime une personne et qu’on veut sa réussite on lui dit la vérité en tout temps et en tout lieu mais pas préparer son échec.
Chers camarades de lutte citoyenne, chers compatriotes, disons donc au Colonel qu’il doit rectifier et maintenant plusieurs actes posés afin d’être dans l’esprit des combattants pro-démocratie avant qu’il ne soit trop tard.

Les communicants de tous les pouvoir je sais compter sur vous pour passer le message.
Des gens, tellement métamorphosables, pensent qu’ils aiment Doumbouya plus que ceux qui ont été les premiers à valider le coup d’Etat. Une période qui a trouvé qu’ils étaient dans le camp adverse ou voire occuper à d’autres choses.
Guinéen na yourmi!!

TransitionMandaMaara

CommunicantWaliMaara.

Foniké

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.