Ramadan : ‘’chacun n’a qu’à s’acquitter de la prière surérogatoire chez lui, faire la rupture du jeûne chez lui’’ (Imam de Labé)

Print Friendly, PDF & Email

Ce vendredi 24 avril, les fidèles musulmans de Guinée ont entamé le jeûne du mois de Ramadan conformément à l’annonce faite la veille, jeudi 23 avril  par le secrétaire général des affaires religieuses El hadj Aly Jamal Bangoura. Cette année le mois de pénitence arrive dans un contexte sanitaire très délicat.

A l’instar des autres pays du monde, la Guinée est frappée par l’épidémie de Coronavirus. C’est pourquoi l’inspecteur régional des affaires religieuses de Labé, Elhadj Thierno Mamadou Badrou Bah, invite les fidèles musulmans à prier à leur domicile et s’abstenir des attroupements lors des ruptures collectifs, facteur essentiel de propagation de la maladie.

« Avant l’arrivée du Ramadan, toutes les mosquées étaient déjà fermées. Si auparavant nous avons l’habitude de se regrouper dans les mosquées pour les prières surérogatoires, lire le coran ou pour faire la rupture du jeûne, si aujourd’hui cela est impossible, certes ça ne nous fait pas plaisir, mais pour les prières surérogatoires qui sont beaucoup pratiquées pendant cette période, si les autorités nous ont interdit l’accès dans les mosquées à cause du coronavirus pour empêcher la propagation du virus, alors que les cinq prières sont obligatoires, maintenant même si tu t’acquittes pas de la prière surérogatoire cela ne va pas impacter négativement ton jeûne. Car les bienfaits de la prière surérogatoire c’est à part, les bienfaits des cinq prières obligatoires sont à part. Donc même si tu ne fais pas la prière surérogatoire tu peux jeûner sans problème » explique le premier imam de Labé.

Poursuivant, Elhadj Mamadou Badrou Bah demande à chacun de prier chez lui pendant cette période exceptionnelle.

« Donc face à cette situation, chacun n’a qu’à s’acquitter de la prière surérogatoire chez lui, faire la rupture du jeûne chez-lui jusqu’au jour où nous allons finir avec cette maladie. Donc chacun n’a qu’à prier chez lui et couper le jeûne chez lui avec sa famille sans le voisinage » demande instamment le premier imam de la grande mosquée de Labé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!