Ratoma: un immeuble R+3 abritant une école prend feu, à Hamdallaye

Il s’agit d’un immeuble de trois dalles dont le niveau 2 et 3 abritent un établissement privé  et le premier sert de magasin de galeries, décors et meubles destinés à la commercialisation qui a développé un incendie dans la nuit du dimanche au lundi 23 janvier à Hamdallaye 2 dans la commune de Ratoma.

À en croire le lieutenant-colonel Ibrahiama Sory Kaba, Directeur régional de la protection civile de Conakry, après reconnaissance, les 5 magasins de meubles étaient les plus touchés à l’arrivée de son équipe sur les lieux.

« Nous avons été alertés aux environs de 2h et demi, on a envoyé une première équipe d’extincteurs d’incendie. Après les reconnaissances,  ils ont trouvé qu’il y a 5 magasins avec le matériel et le décor qui étaient entreposés avec un grand incendie sur un immeuble de R+3 avec un risque de propagation. Aussitôt après les reconnaissances on a informé tous les pompiers d’emmener tous les camions de Conakry parce qu’on a 4 casernes et toutes les 4 casernes sont venues. Nous avons trouvé l’incendie au niveau 1. C’est les magasins qui abritaient les galeries de meubles et décors », a-t-il  savoir.

Après plusieurs heures de tentative, malgré une aide extérieure, la protection civile ne manque pas de remarquer les difficultés liées à cette extinction.

« Avec l’appui de Topaz,  on est en train de faire l’extinction jusque là nous sommes la. On a pas totalement fini l’intervention mais on est en fin de lutte.

L’accès était très difficile parce que vous n’êtes pas sans savoir que c’est un immeuble déjà en chantier, le couloir est très restreint et les matériaux sont entreposés dans le désordre. C’est pourquoi on ne sait même pas qu’est-ce qui brûle réellement et on a mis combien de tour de litre d’eau. Jusqu’à présent on n’arrive pas à éteindre complètement. Il y a une école au deuxième et troisième niveau», précise le directeur régional de la Protection civile de Conakry. Avant d’ajouter: « on ne peut pas déterminer l’origine de l’incendie jusqu’à ce qu’on finisse l’intervention et on fera les constats».

Mayi Cissé 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.