Rebondissement dans l’affaire Syli U17, une réunion tenue à la Féguifoot

Print Friendly, PDF & Email

Le comité éthique de la Fédération guinéenne de football était en conclave ce mardi, 11 août 2020 avec le comité exécutif de l’instance en charge du football national. Il était question de statuer sur la dernière décision du comité exécutif de la CAF dans cette affaire. Cette rencontre présidée par le N° 1 de la Féguifoot Mamadou Antonio Souaré, intervient quelques mois après la CAN U17 au cours de laquelle le Sénégal a accusé la Guinée d’avoir aligné des joueurs dont l’âge dépassait 17 ans requis.

Dans son intervention de circonstance, selon le site d’information de l’instance dirigeante du football guinéen, Antonio Souaré est revenu sur l’origine de l’affaire en Tanzanie, lors de la phase finale de la CAN U-17, quand le Comité d’organisation a donné raison à la Guinée au détriment du Sénégal qui avait porté une réclamation contre la Guinée pour le changement de dates de naissance de deux joueurs du Syli U-17.Après avoir commenté la décision du jury disciplinaire et du Comité exécutif de la CAF qui ont tranché en faveur du Sénégal après ladite phase finale, le président de la Féguifoot a souligné que le Tribunal arbitral du Sport (TAS) s’est finalement aligné sur la décision de la CAF.

Poursuivant, Mamadou Antonio Souaré a rappelé que les organes juridictionnels relèvent de la Fédération. Appelant ainsi les différentes structures au respect des compétences de chaque entité, pour le bonheur du football guinéen.

De son côté, le Président de la Commission Ethique, Amadou Tham Camara, a souhaité que des dispositions soient prises pour que les informations soient toujours partagées à temps, pour éviter toute éventuelle confusion.

Mohamed Cissé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.