Reconduction des ministres : polémique autour du cas Zenab Nabaya, à Kankan

Print Friendly, PDF & Email

Dans un décret présidentiel rendu public ce mardi dernier, plusieurs ministres ont été reconduits à leur ancien poste dont la ministre de l’Enseignement Technique, Zenab Nabaya Dramé qui se trouve actuellement dans une affaire de détournement présumé de plus de 200 milliards de nos francs guinéens.

 Dans la capitale de Haute Guinée (Kankan) sa reconduction fait objet de débat tant du coté des politiques, que des citoyens.

Selon Lancinet Condé, secrétaire fédéral du bloc libéral à Kankan, cette reconduction de certains membres du gouvernement ne reflète pas le sens du slogan gouverné autrement. Pour le cas de la jeune ministre Zenab Dramé, il pense que le chef de l’Etat devrait attendre la fin de l’enquête qui la concerne avant de la reconduire.

« Par rapport a ces décrets du président de la République, c’est lui-même qui a dit le slogan gouverner autrement. Mais malgré ce slogan, nous constatons ces genres de reconduction des anciens ministres.  La question qui reste posée est de savoir quelle est l’agenda caché du président. Même s’il porte confiance à Zenab Dramé, il devait laisser la justice faire son travail. J‘aurais voulu voir la vérité au clair avant de lui confier n’importe quelle tache que ce soit.

Rencontre au carrefour Lambert en plein cœur de la ville, Elhadj Cheick Siaka Condé estime que c’est par confiance que la ministre de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle et de l’Emploi s’est retrouvée à son poste d’antan.

3L’argent dont ils disent que Zenab Dram2 a détourné, si cela était vrai, le président n’allait pas la reconduire. C’est lui qui nomme les ministres, il connait ceux qui sont bons et ceux qui ne le sont pas.  On ne peut pas détourner une telle somme d’argent et être une nouvelle fois encore dans le gouvernement. Pour les autres ministres qui sont reconduits, Alpha Condé a confiance en eux et c’est pourquoi ils sont là-bas.

Pour cet autre citoyen du nom de Hassan Bah, s’il est vrai que le chef de l’Etat veut gouverner autrement, la ministre Zenab Nabaya ne devrait pas avoir de place dans le nouveau gouvernement puisqu’elle est pointé du doigt dans une affaire de détournement.

« Gouverner autrement par rapport a ce remaniement ministériel qui vient d’être fait, la nomination de cette dame qui est pointée du doigt dans une affaire de détournement de près de deux cents milliards, moi je pense que si on veut gouverner autrement, on ne devrait pas nommer cette dame qui est citée dans des situations de corruption.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

+224 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.