Reconstruction de la route pont 8 Novembre-Bellevue : ‘’nous atteignons de plus en plus la vitesse de croisière’’ (Ibrahima Barry)

Print Friendly, PDF & Email

Lancés au mois d’octobre 2019, les travaux de reconstruction de la route 2X2, reliant le carrefour de la Bellevue au pont 8 novembre évoluent à un rythme satisfaisant. Ce, malgré la crise sanitaire et d’autres problèmes qui ont retardé les choses à un moment.

Ce mercredi, 11 novembre, une mission mixte composée des cadres du département en charge des Travaux publics, de l’Administration et Contrôle des Grands Projets (ACGP) et de la mission de contrôle (EGIS) étaient sur le terrain avec les responsables de l’entreprise chinoise ‘’CBITEC’’ en charge des travaux pour constater de visu l’évolution des travaux en cours.

Sur place, le constat révèle que les travaux avancent et se poursuivent jour et nuit pour rendre le chantier dans un bref délai. De nos jours, la démolition de la chaussée existante sur la 2e voie et la réalisation de la couche de forme sont choses faites. La pose de bordures préfabriquées des trottoirs et du terre-plein central avant le revêtement en grave bitume évolue normalement.

Selon le chef de mission de contrôle, Ibrahim Boussary, l’emprise de la route est de 18 mètres, avec un profil en travers qui est composé de deux chaussés séparés de 7 mètres, un terre-plein central d’un mètre, et deux trottoirs d’un mètre 50.

« C’est un projet de 1000 à 2X2 voies de la route de Donka, depuis le pont 8 novembre jusqu’à l’école Sainte-Marie. Ce projet est composé de deux parties à savoir du pont 8 novembre jusqu’au centre Islamique, pour des problèmes d’emprises, on fait un enlisement à 3 voies. Et depuis le centre Islamique jusqu’à la fin du projet, on passe à 2X2 voies avec un terre-plein central », dira-t-il, avant de mentionner que ce projet a été dimensionné pour une durée de 15 ans, avec des poids lourds et des surcharges qu’on connait à Conakry.

Parlant du taux d’exécution des travaux au niveau de ce chantier (8 novembre-Bellevue), il fera savoir qu’il aujourd’hui à 30% et que ladite route sera de très bonne qualité.

A en croire au Directeur du projet, il a rassuré que son entreprise travail nuit et jour dans le but de rendre le chantier très prochaine.

« Dans l’ensemble, on peut dire que pour le projet de Donka, comme vous l’avez constaté les ouvrages hydrauliques sont presque finis du côté droit. Je peux dire que nous sommes engagés à accélérer les travaux en vue de rattraper le temps perdu pour heureuses les populations guinéennes », a mentionné Xu Jing, avant d’informer que les travaux prendront fin d’ici le mois de février prochain.

Pour le Directeur national adjoint des voiries urbaines, Ibrahima Barry, ce projet découle de la volonté du Président de la République, Pr Alpha Condé de doter le pays d’infrastructures routières modernes, en particulier dans les centres urbains où se développent des projets de remise en état des voiries et d’extension des routes existantes.

« Le projet sur lequel nous sommes aujourd’hui, est une partie du projet de construction et de réhabilitation de la voirie urbaine de Conakry qui comprend le bitumage de 70 km de routes et la construction de deux (2) échangeurs aux carrefours de Kagbélén et du Km36. Il y a eu beaucoup de contingences qui font que nous n’étions pas satisfaits du rythme. Il y a eu des concours de circonstance qui font que nous avons eu beaucoup de retard par rapport au délai contractuel dû d’abord, à la pandémie qui a bouleversé les cadences d’exécution et aussi à des contingences liées au déplacement des réseaux. Dans les centres urbains, c’est un problème majeur qui freine beaucoup l’avancement des travaux. Mais aujourd’hui, je peux vous assurer que les choses rentrent petit à petit en place et que nous atteignons de plus en plus la vitesse de croisière. Depuis la reprise des travaux au mois d’octobre, on peut dire que nous sommes satisfaits de la cadence d’exécution des travaux. »

Youssouf Keita

+224 666487130

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.