Recrutement à la fonction publique : c’est parti pour les épreuves à Conakry et dans les 7 régions administratives

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé par les autorités du département en charge de la Fonction Publique et celles du système éducatif, les épreuves du concours du recrutement de 4000 enseignants ont été lacées ce dimanche 21 août 2016 à Conakry et dans les sept (7) régions administratives du pays. Selon nos informations, ils sont au total, 50 mille candidats qui affrontent lesdites épreuves.

IMG_20160821_092044

Au lycée Matam où nous nous sommes rendus très tôt ce matin et où les candidats de l’enseignement technique se trouvent, c’est le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et du Travail, Damantang Albert Camara qui a officiellement donné le coup d’envoi des différentes épreuves.

Dans son intervention de circonstance, le ministre Damantang a, après avoir souhaité bonne chance aux différents compétiteurs a tiré chapeau pour les principaux organisateurs dudit concours. ‘’ Je souhaite félicité l’ensemble des travailleurs des départements concernés avec à leur tête celui de la fonction publique pour la qualité de l’organisation et la mobilisation de tous ces cadres pour l’organisation de ce concours. L’un des grands enjeux en Guinée de l’éducation en Guinée, c’est les enseignants c’est-à-dire leur nombre et leur qualité. Donc, ce concours vient combler un vide et un besoin énorme d’enseignants de qualité pour les années qui viennent, voilà un peu le véritable enjeu de ce concours ‘’, dira-t-il entre autres.

IMG_20160821_091351

Poursuivant, il a clairement signifié à ceux qui seront déclarés admis qu’il ne sera pas possible de changer de département ministériel.  ‘’ Nous attendons de ces candidats qu’ils soient véritablement engagés pour la formation. Et, ça avons tenu à être clair et nous avons passé des messages dans ce sens. Ceux qui pensent qu’ils passent ce concours pour rentrer dans la fonction par l’éducation et ensuite trouver une autre voie pour aller vers un autre département se trompent. Car, cela n’arrivera pas. Ceux viennent ici vont signer un engagement décennal ou peut-être plus et devront enseigner, ça c’est le premier élément. On attend eux qu’ils acceptent d’être évaluer honnêtement et ensuite qu’ils acceptent les résultats qui sortiront pour pouvoir subir des formations spécifiques et se préparer au métier d’enseignant ‘’, précise-t-il avant d’ajouter :

‘’ Dans l’ensemble, il y a environ 50 mille candidats. En ce qui concerne la formation professionnelle, vous avez 7270 candidats. En tout, on doit recruter 4000 candidats enseignants et l’Enseignant Technique a 500 enseignants à recruter à l’intérieur de ces 4000. Nous n’avons pas retenu un slogan particulier, mais le meilleur slogan ce serait tout pour l’enseignement et la qualité pour l’enseignement peut-être.

IMG_20160821_091129

Youssouf Hawa Keita

+224 666 48 71 30

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.