Recrutement à la SAG de Siguiri : le député-maire de Kintinian accusé de substituer les noms des admis

Print Friendly, PDF & Email

Les différentes versions ne font que se multiplier contre le député-maire Balla Camara dans la sous-préfecture de Kintinian située à 30 km de la commune urbaine de Siguiri. Il y a juste deux jours, le jeune Sidiki Doumbouya âgé d’une vingtaine d’années a voulu mettre fin aux jours du maire de Kintinian à l’aide d’un couteau. Heureusement sa tentative a été vaine car déjouée par le garde-du-corps du jeune maire qui a finalement maitrisé le jeune furieux.

Après les enquêtes, il a été compris que le maire Balla Camara aurait causé un tort au jeune Sidiki Doumbouya déjà admis au test de recrutement à la SAG. C’est ainsi que ce dernier a pris la décision de vouloir le tuer.

« Je me suis levé contre Balla Camara à cause d’une seule chose. J’ai fait un test à la SAG pour intégration ; après on m’a appelé que j’ai eu le test et puis c’est la SAG qui m’informe ; donc je vois encore qu’on m’a remplacé par d’autres personnes et puis encore orchestré par Balla Camara. C’est ainsi que la décision m’est venu de vouloir le tuer », dit-il.

Quant au maire, il se dit innocent dans cette affaire.

« Vraiment je ne sais pas pourquoi il a fait ça, avant qu’il ne le fasse, il l’avait dit en ville. Je ne suis au courant de rien », clame le député-maire.

Selon nos informations, dans cette affaire de test à la SAG de Siguiri, le nom de Balla Camara est cité dans ces genres de situation louche. Toute chose que déplore la jeunesse.

Des informations attestent que la magouille est utilisée de nos jours, comme mode opératoire pour opposer la jeunesse à cause de l’emploi, surtout à la SAG. En tout cas la situation de Kintinian reste tendue. Le dossier du jeune Sidiki Doumbouya est sur la table du tribunal de première instance de Siguiri. Attendons de voir la suite.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri 

+22622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.