Recul démocratique au Sénégal- Dakar à feu et à sang: Macky Sall lorgne t-il un 3è mandat ?

Print Friendly, PDF & Email

🛑Tribune] Rien n’a été, n’est et ne sera impossible en politique. Trois morts, des blessés, plusieurs arrestations, le leader du PASTEF confiné, la résidence privée de Barthélémy Dias, maire de la capitale assiégée par la gendarmerie, suite au rejet par le conseil constitutionnel de la liste d’Ousmane Sonko et de ses alliés aux prochaines législatives prévues le mois prochain.

En effet, le pays de Senghor s’enfonce dans une crise politique aux issues incertaines, provoquée par l’appétit du pouvoir de Macky Sall qui lorgnerait un troisième mandat, portant de facto préjudice aux acquis démocratiques et de liberté qui servent de modèle pour la plupart des cadres, hommes politiques, journalistes guinéens, de la sous-région, de l’Afrique et du monde.

Apres avoir « racheté » le silence et fait rallier son ancien ennemi juré Idrissa Seck, Aminata Touré également, en éliminant la liste de l’opposition pour s’offrir une majorité confortable de députés qui changeront la constitution pour lui donner la possibilité de se représenter à la présidentielle de 2024, Macky Sall est-il devenu amnésique au point d’oublier le sort qui a été infligé en 2012 à son ex patron, son mentor spirituel Me Abdoulaye Wade par le peuple sénégalais ?

Où est la CEDEAO ? Que fait l’Union Africaine, la communauté internationale avant qu’il ne soit trop tard?

Le journaliste Cheick Yerim Seck qui aime épiloguer sur la Guinée, son sujet favori, Y EN A MARRE principal mouvement de la société civile au Sénégal, tombeur du Président Wade… doivent à présent s’occuper de leurs oignons car, « Celui qui n’a pas traversé l’autre rive, ne doit pas se moquer de celui qui se noit ».

Quant à Macky Sall, grand donneur de leçon sur la démocratie, la liberté, les droits de l’homme…, que peut-il dire désormais face à ces questions dans l’espace CEDEAO, en Afrique…; tant les violences, les violations… ont endeuillé des familles sénégalaises, détruit les biens des pauvres populations, les plus chanceux ou heureux d’entre eux étant hospitalisés ou emprisonnés.

C’est la descente aux enfers. Répression policière, confinement des leaders politiques, persécution, emprisonnement des acteurs sociaux, interdiction des manifestations…, le Sénégal va-t-il vraiment basculer et s’enliser dans le désordre et le chaos? Rien n’est moins sûr!

« Les mêmes causes produisent les mêmes effets », dit-on.

Manifestement déterminé à anéantir toute opposition politique dans le pays, Macky Sall s’expose inévitablement à la vindicte populaire et n’échappera certainement pas au tribunal de l’histoire du Sénégal.

Pour tout dire, Macky Sall est une déception. Une grande déception pour le Sénégal, la CEDEAO, l’Afrique et le monde.

PMD, membre fondateur du CRAS

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.