Récup. des domaines de l’État à Dinguiraye : le plan cadastral de la ville pointé du doigt

Print Friendly, PDF & Email

Depuis ce mercredi 11 mai, les habitants de la ville de Dinguiraye et particulièrement ceux du quartier Kouroula sont dans la tourmente notamment à cause du début des opérations de récupération des domaines de l’État. Kouroula, l’un des quartiers de la ville est plus que jamais dans le viseur de la direction régionale du patrimoine bâti public.
Selon nos informations, tout le quartier Kouroula ou presque serait bâti sur les domaines de l’État. Si tous les bâtiments marqués par la commission venaient à être démolis, c’est une grande partie de la ville qui va disparaître.
« Selon le directeur régional du patrimoine bâti public de la région de Faranah, c’est tout le quartier Kouroula qui est concerné par les opérations », nous a indiqué une source proche de la commission de marquage.

Depuis hier, une commission composée des services de l’habitat, de l’environnement, des chefs de quartiers, du maire, des membres de la société civile, des affaires religieuses et des services de défense et de la sécurité avec à sa tête le préfet de Dinguiraye a débuté le marquage des bâtiments et concessions construits sur les domaines appartenant à l’État. Et le moins que l’on puisse dire, tous les bâtiments ou presque du quartier Kouroula ont été marqué pour être éventuellement démolis.


« Hier, les opérations de marquage des domaines de l’État ont débuté ici à Dinguiraye. Ils ont commencé par le quartier Kouroula en partant de la prison civile. De la route qui va de la grande famille Condéla, non loin des anciens locaux de la Poste de la Ville en descendant jusqu’au carrefour d’EDG et tout le côté droit de la corniche jusqu’au collège Bowal, tout a été coché. Ensuite, tous les bâtiments ou concessions se trouvant sur le côté droit de la route principale qui mène à la sortie de la ville ont été coché en partant peu après le carrefour Alseny Sow jusqu’au Bowal. Tous les bâtiments ou concessions se trouvant entre le côté droit de la route et le bas-fonds sont marqués par la commission y compris la station-service de l’ancien député de Dinguiraye, Elhadj Baïla Ly. Une autre partie concernée est celle qui va de la concession où se trouve la pompe à côté de l’école primaire du centre 1 et tout Gueckédou Koura. Il y a encore la partie qui se trouve entre l’école primaire du Centre 1 et le lycée Elhadj Oumar Tall. Et demain, la commission se rendra dans les secteurs de Metta et Villa Syli », a expliqué une source contactée par nos soins à Dinguiraye.

Si l’opération de récupération des domaines de l’État est inéluctable, elle ne se déroule pas pour le moment avec les règles de l’art dans la ville sainte d’Elhadj Oumar Tall. Selon une source proche de la commission de marquage, certains domaines sont identifiés en ignorant le plan cadastral défectueux et qui contiendrait assez d’insuffisances.
« Il y a un petit souci par rapport à l’identification des domaines appartenant à l’État. Il semblerait que le plan cadastral est défectueux parce qu’il contient beaucoup de manquements. Il y a par exemple des domaines marqués mais qui ne figurent pas sur le plan cadastral. L’autre aspect est que les anciens directeurs préfectoraux de l’habitat qui se sont succédés à Dinguiraye, chacun a essayé à réaménager par endroit le plan cadastral. Il y a des insuffisances liées au plan cadastral. L’actuel directeur préfectoral de l’habitat est quelque peu perturbé. Quand il dit que le plan cadastral est défectueux, les membres de la commission d’identification des domaines de l’État ne comprennent pas cela. Ils disent avoir reçu des ordres et qu’il faut aller dans le sens du processus de récupération des domaines. Ils disent qu’en fonction du processus et des documents qui seront présentés, ils sauront s’il s’agit des domaines de l’État ou pas », a révélé une source proche de la commission de récupération des domaines de l’État de Dinguiraye.

Selon nos informations, les personnes dont les bâtiments ont été marqué ont 72 heures pour présenter tout document relatif à l’acquisition de leurs domaines sous peine d’être expulsées passé ce délai.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.