Connect with us

En Guinée

Redevances des Pêches : ‘’de janvier à août 2019, plus de 60 milliards fg mobilisés’’ (Louis Kamano)

Published

on

Nommé le 22 août 2017 à la tête du Ministère des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime, Frédéric Loua ne cesse de déployer des efforts pour permettre à ce département stratégique de jouer pleinement son rôle.

Au terme d’une visite guidée ce mardi 22 octobre, dans les locaux dudit Ministère, le constat révèle que beaucoup de travaux ont été effectués dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés. Le bâtiment qui présentait un visage déshonorant a de nos jours fait peau neuve à la satisfaction de l’ensemble des travailleurs. Aussi, le parking qui fait face à la cour qui abrite la direction nationale des Impôts est totalement réaménagés.

Selon le conseiller économique du Ministère, Louis Kamano, des résultats concrets ont été obtenus au niveau de tous les points inscrits dans la feuille de route qui a été adressée au ministre Loua par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana.

« Le premier point de cette route demandait au ministre d’améliorer la gouvernance du secteur des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime. Le deuxième point relève du domaine de la recherche halieutique. Le troisième point relève de la lutte contre de pêche illicite non réglementée, non autorisée. Le quatrième point relève de la matière des commissions d’accès aux produits halieutiques aux marchés extérieurs dont spécialement aux marchés de l’Union Européenne. Le cinquième point concerne l’appui à la pêche artisanale maritime. Le sixième point relève de la pêche continentale, c’est-à-dire amélioré les conditions de la pêche maritime. Le septième point porte sur la pisciculture. Le huitième point porte sur l’amélioration de la contribution du secteur des pêches à la constitution du PIB de notre pays, autrement dit en terme clair, augmenter la redevance que la pêche engrange dans les activités de pêche. Le point suivant qu’est d’ailleurs beaucoup plus direct, c’est l’approvisionnement des marchés en produits halieutiques. Il y a la promotion de la coopération, autrement faire la promotion du secteur des pêches qui pourrait assurer les partenaires et des investisseurs étrangers. Aussi, prendre part à toutes les instances sous-régionales, régionales et internationales dans le domaine des pêches et de l’économie maritime. Le onzième point qui est peut-être moins connu mais qui très essentiel, c’est la participation active à la vie politique de la nation », dit-t-il entre autres, avant d’indiquer que la mise en œuvre de cette feuille de route durant ces 2 ans 2 mois, les a permis avec l’appui des partenaires au développement d’obtenir des acquis importants dans le secteur des pêches et de l’économie maritime.

Parlant de la contribution au trésor public, c’est-à-dire des redevances, il a tenu à préciser : « comme je le disais tantôt, le ministre Frédéric Loua a pris fonction en août 2017. Donc, de cette date à fin 2017, il y a eu la mobilisation de plus de 25 milliards de francs guinéens comme redevances. En 2018, une année pleine, plus de 66 milliards de francs guinéens ont été mobilisés. De janvier à août 2019, plus de 60 milliards de francs ont été mobilisés. Quant à l’approvisionnement en produits halieutiques (poissons), en 2017 globalement, il y a eu une quantité débarquée de plus de 325 mille tonnes. En 2018, plus de 281 tonnes débarquées. De janvier à août 2019, il y a eu environ plus de 260 mille tonnes qui ont été débarquées », s’est-t-il réjoui.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités