Réforme sécuritaire : remise d’un important lot d’équipements informatiques et bureautiques à la 4è région militaire de N’zérékoré 

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires -en droite ligne avec la réforme du secteur de sécurité-, un important lot de matériels informatiques et bureautiques a été remis ce mercredi, 24 juillet à la 4è région militaire de N’zérékoré.

La cérémonie qui s’est déroulée au bataillon de Conakry, dans l’enceinte du camp Alpha Yaya Diallo, a connu la présence de plusieurs personnalités évoluant dans le cadre de la défense nationale. Parmi elles, la présidente de la commission défense de l’Assemblée Nationale, le chef d’Etat-major des armées Général Namory Doumbouya, le conseiller politique du ministre de la défense Djélyman Osman Kouyaté.

Prenant la parole, le général George SY, vice-président du comité technique sectoriel de la défense, est revenu sur l’objectif de la remise de ces équipements aux armées de terre et de l’air à la quatrième région militaire de N’zérékoré.

”Cette remise des équipements s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la stratégie nationale d’action prioritaire du secteur de la défense au compte de l’axe 2. Renforcement des capacités opérationnelles des armées. Volet 2; renforcement des bureaux et sites de travail des armées en équipements techniques, informatiques et mobiliers de bureau. Depuis 2016, le gouvernement guinéen, à travers le budget national de développement, met à la disposition du ministère de la défense nationale, des moyens pour la réalisation des activités planifiées dans la stratégie nationale d’action prioritaire. C’est dans ce cadre que les unités des forces armées guinéennes vont bénéficier de ces équipements techniques, informatiques mobiliers de bureau à travers la direction générale de l’intendance militaire des armées. Il faut noter que ces équipements sont destinés aux unités de l’armée de terre et de l’air basées à la quatrième région militaire de N’zérékoré. L’accusions de ces matériels permettra non seulement de renforcer les capacités opérationnelles, mais aussi d’améliorer les conditions de travail de toutes ces unités bénéficiaires”, a-t-il dit.

De son côté, le chef d’état-major des armées, le général Namory Doumbouya s’est réjoui de l’acquisition de ces équipements avant d’inviter les bénéficiaires à les utiliser pour l’atteinte des objectifs.

”Aujourd’hui, c’est un sentiment de satisfaction car dans le cadre de la réforme du secteur de sécurité, l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires constitue l’une des priorités de l’Etat-major des armées(…). C’est le lieu de remercier très sincèrement le président de la république, le professeur Alpha Condé, chef des armées pour les efforts consentis auprès des forces de défense et de sécurité dans le cadre de la réforme du secteur de défense et de sécurité. Sans oublier les partenaires. J’invite l’Etat-major de l’armée de terre à bien utiliser ces équipements parce que les conditions dans lesquelles nous évoluons, quand on a déjà les matériels, il faut bien les entretenir et gérer”, a-t-il lancé.

En clôturant les interventions, le représentant du ministre d’Etat en charge des affaires présidentielles et de la défense nationale, Djélyman Osman Kouyaté a transmis le message du ministre Mohamed Diané en ces termes :”il y a exactement dix ans que le chef de l’État dans son discours d’investiture faisait de la réforme du secteur de sécurité, l’axe principal de son programme de société. Il a instruit en même temps de mettre en place une stratégie de réforme du secteur de sécurité. Un plan d’approche a été mis en place comprenant trois étapes. La première étape portait sur la conception d’une stratégie de mise en œuvre d’une réforme de secteur de sécurité. La deuxième étape portait sur l’élaboration de l’ensemble des documents cadres de la réforme de secteur. Tous ces documents sont aujourd’hui élaborés et mis à la disposition des structures que vous représentez. La troisième étape de la réforme du secteur de la sécurité porte sur l’opérationnalisation. Autrement dit, la mise en œuvre de l’ensemble des activités identifiées dans le cadre du processus de la réforme.”

Il faut noter que ces matériels comportent des  mobiliers de bureau, des matériels informatiques, 3 Bureaux directeur de 33 fauteuils, 73 ordinateurs de bureau, 57 imprimantes, 15 photocopieurs Canon grand modèle, 21 réfrigérateurs petit modèle, 22 coffre-forts taille moyenne, 24 écrans plats, 2 vidéos projecteurs, 2 tableaux blancs, 11 bureaux, 131 fauteuils bas-dossiers, 153 chaises visiteurs, 3 salons complet, 13 fauteuils de réunion, 35 bureaux simple dimension 160 sur 80 et  150 armoires métalliques.

Mohamed Cissé 

+224 623-33-83-57

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.