Régime Conté: témoignages troublants sur la nomination de Sidya Touré au poste de Premier ministre

Print Friendly, PDF & Email

Les attaques et autres passes d’armes entre Sidya Touré et Tibou Kamara, ministre d’Etat et porte-parole du gouvernement, semblent amener certains aujourd’hui à briser le silence pour témoigner sur les circonstances quelque peu troublantes dans lesquelles l’actuel président de l’Union des forces républicaines (UFR) a été nommé au poste de Premier ministre en 1996 par feu le général Lansana Conté.

“M. Sidya Touré et ses associés avaient très tôt investi dans un immeuble sur le boulevard Telly-Diallo, précisément l’immeuble Chérif Diallo, qui abritait le siège social de leur société .

Le pouvoir de Conakry, à travers feu Alsény René Gomez, ministre de l’Intérieur puis ministre secrétaire général à la Présidence, craignait M. Sidya Touré pour les positions administratives occupées en Côte d’Ivoire. Le pouvoir donc mettra dans la tête du général Lansana Conté que M. Sidya Touré était venu plutôt s’installer à Conakry, sur financement du RPG, afin de déstabiliser le régime. C’est cela d’ailleurs qui explique la manoeuvre de créer le conflit immobilier qui opposa M. Sidya Touré à ses associés , à Chérif Diallo , dans lequel conflit M. Sidya Touré avait pour avocat Me  Lamine Sidimé, ancien président de la Cour suprême et ancien Premier ministre .

Voilà qu’arrive 1996. Les militaires se révoltent et humilient feu le général Lansana Conté. Le général est très déçu. Sur conseils de chefs d’Etat voisins, le général est discrètement à la recherche d’un Premier ministre. Dans un premier temps, il opte pour Yacine Diallo qui décline l’offre. En même temps, des chefs d’Etat voisins lui conseillent M. Sydia Touré. Les hauts cadres de l’administration découvrent l’intention du général et s’unissent pour plutôt proposer au général, Alsény René Gomez comme Premier ministre. Le médiateur de cette démarche fut feu l’imam de la mosquée de Boulbinet, sise derrière le ministère des Finances et le Petit Palais. Un imam qui recevait le général pour les prières et qui fut l’intermédiaire pour le mariage de Kadiatou Seth [Conté]. Malheureusement, la réaction violente du général contre l’imam, avec des insultes inimaginables, devait choquer l’imam qui tomba brusquement malade et mourut .

C’est alors que ces mêmes hauts cadres de l’Etat, voyant le choix de M. Sidya Touré inévitable, vont plutôt et en très bons opportunistes comme toujours, tenter de s’approprier cette éventuelle nomination .

Ils vont profiter d’un événement à Boffa. Le général doit s’y rendre. Connaissant très bien le général-paysan, qui voudra ensuite se reposer avant de quitter Boffa, ces hauts cadres se confondent en grands flatteurs de Mr Sydia Touré, et de ses réalisations à Kolon-Boffa . Le général est curieux de voir une autre réalisation agricole, comme celle de Gbantama-Dubréka .

Mais le général, surpris, demande: “quel Sydia Touré? Celui dont vous m’avez dit être entretenu financièrement par le RPG et venu pour me déstabiliser ?. Le général visita Kolon dans l’émerveillement  et s’y reposa .

C’est donc au retour du général qu’il prit sa décision de nommer M. Sidya Touré ‘’paysan’’. Mais ces hauts cadres vont signifier leurs liens , et familiaux et amicaux au général, pour se positionner comme faiseurs de roi . J’imagine qu’ils ont fait la même comédie du côté de M. Sidya Touré. J’en fus convaincu lorsque je voyais à la télévision, les têtes autour de M. Sidya Touré, ainsi que les membres des émissaires du général qui devraient se rendre à Abidjan.

Le Premier ministre prendra ainsi fonction. Mais les faiseurs de roi ont pris soin de glisser dans ce gouvernement Sidya, des taupes des barons déchus (Naby Youla , Kerfalla Yansané, Alsény René Gomez etc.)  Ces taupes sont aux postes de ministre du Budget et ministre des Ressources naturelles . Il faut à tout prix faire tomber Sydia Touré. Tous mécontents de la gestion drastique de M. Sidya Touré. La commission tripartite (Premier ministre-Ministre des Finances-Gouverneur BCRG) de supervision des recettes et dépenses, mise en place par M. Sidya, gêne énormement, surtout qu’ils avaient auparavant réussi à habituer le général à des retraits d’argent en espèces à la BCRG, dans des pick-ups de bérets rouges .

Pour discréditer davantage M. Sidya Touré, il faut faire avaler au général, que M. Sidya veut l’humilier au profit du RPG.

Ils organisent alors une mission du général au Moyen-Orient, dans le dossier Global-alumine pour une fausse raffinerie d’aluminium à Boké. Les gros mensonges d’Etat courent depuis 1985 .

Mais l’astuce est de boucler une date de visite assez proche, de manière à mettre en lumière les retards de décaissement résultant de la mise en place de cette commission tripartite, et présenter cela au général  comme une tentative d’humiliation, contrairement aux habitudes d’espèces de la BCRG .

Au 2ème jour du retard de décaissement, le ministre du Budget, alors président du CA de la Sotelgui, fait avancer les frais de voyage et autres locations d’avion, par la Sotelgui.

Le général Conté voyage enfin, mais très furieux avec dans la tête la vieille carapace rpgiste de M. Sidya Touré qui veut l’humilier .

Aussitôt de retour à Conakry, un décret nomme Kassory Fofana au poste de ministre des Finances, en remplacement de Ousmane Kaba. Mais juste pour reprendre la gabegie. Commence alors la descente aux enfers: rupture avec le FMI et la Banque mondiale; disparition des 12 tonnes d’or amassées au Credit Suisse à Zurich (nous y reviendrons).

On comprend donc très aisément la misère actuelle dans laquelle se trouve la Guinée.

Je suis témoin du grand regret tardif du général Lansana Conté, concernant cet épisode Sidya Touré, pour avoir été témoin de tous les contrats miniers passés sous son régime, en tant que société privée impliquée dans le domaine des Mines .

Après ce régime, il faudra organiser un débat national.”, témoigne John Christopher Baikama BOLIVOGUI, CEO JCBB HOLDINGS.

*L’auteur de ce témoignage a contacté la rédaction de Mediaguinee depuis les Etats-Unis d’Amérique

1 Commentaire
  1. M 5 secondes il y a
    Repondre

    Merci pour le partage de ce temoignage emouvant. Desormais, je comprend bien le problème de Tibou. C’est qu’il veut se comparer à Sidya, alors qu’il a du chémin à parcourir. Par faute de mieux pour atteindre les chévilles de Sidya, il se met à le critiquer sans raison. Ah, la jalousie !!!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.