Région administrative de Kankan: 17676 candidats dont 5214 filles affrontent le BEPC, ce vendredi (IRE)

Print Friendly, PDF & Email

Le brevet d’étudess du premier cycle session 2022 a démadémarré vendredi 10 juin sur toute l’étendue du territoire national guinéen.

A Kankan, l’heure est aux derniers réglages chez les autorités éducatives pour éviter tout cas de fraude. Selon l’inspecteur régional de l’éducation de Kankan, toutes les dispositions sont envisagées pour la bonne marche du BEPC dans sa juridiction: « On a pris toutes les dispositions nécessaires pour la bonne marche des examens nationaux au niveau de la région administrative de Kankan. On a été au camp hier pour prendre les épreuves du BEPC. j’ai remis les épreuves à tous les DPE de la région, ils sont tous partis. Au jour d’aujourd’hui même le secrétariat est aménagé à l’IRE, donc demain on va s’entretenir aussi avec les correcteurs du BEPC. »

Cette année, ils sont plus de 17 000 candidats à affronter cet examen dans la région. Famoro Keita:  » Au niveau de la région administrative de Kankan nous avons cette année 17676 candidats au BEPC dont 5214 filles. Le nombre de surveillants que nous devons utiliser est de 1172 et on a 65 centres. >>

Pour un examen sans fraude, des mesures sécuritaires sont prises par l’inspection régionale de l’éducation de Kankan, notamment l’usage des détecteurs de métaux. Famoro Keita: « On a mis nos mains sur le Coran et ceux qui sont chrétiens eux aussi on mis leurs mains sur la Bible pour dire qu’on ne va pas tricher cette année. L’an passé après les examens on avait envoyé les détecteurs à Conakry, mais cette année tous les inspecteurs se sont retournés avec les détecteurs de leur région. Au jour d’aujourd’hui tous les détecteurs sont répartis, chaque DPE  a ses détecteurs donc ils doivent être utilisés obligatoirement pour éviter tout cas de fraude. »

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.