Région de Labé/Bac : 4 téléphones saisis, 5 candidats éliminés à Mali (IRE)

Print Friendly, PDF & Email

Entamé depuis le jeudi 22 juillet 2021, le baccalauréat unique session 2020-2021 entre dans sa phase finale ce samedi 24 juillet.

Dans la région administrative de Labé, il a été constaté, à l’instar de plusieurs villes du pays, des cas de saisie de téléphones portables et de fraudes. Et c’est dans l’unique centre d’examen de la préfecture de Mali que cette situation a été enregistrée.

Selon l’Inspecteur régional de l’Education de Labé,  c’est au total quatre téléphones portables qui ont été saisis. Ce qui a conduit à l’élimination des 4 candidats, dont une fille possédant des documents et des surveillants.

« Nous sommes au dernier jour de l’examen du baccalauréat session 2021. Malheureusement, c’est à Mali où il y a eu des téléphones saisis dans des salles de classe. Ces téléphones doivent être remontés à Conakry avec les copies et seront mis à la disposition des renseignements généraux. Il y a quatre téléphones saisis dans les salles de classe. Mali   n’a pas une école clôturée. C’est que le seul centre qui a été retenu n’a pas clôturé et les salles ne sont pas sécurisées », justifie Bato Donzo.

A la question de savoir comment est-ce que ces téléphones ont été introduits dans les salles de classe malgré l’innovation du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, l’Inspecteur régional de l’Education de Labé, Bato Donzo, a répondu en ces termes : « C’est vrai, on a des détecteurs de métaux mais il y a des gens qui réussissent à faire introduire avant qu’on commence à installer les gens. D’autres placent au niveau où se trouve la boucle de la ceinture. Et quand ça sonne, celui qui utilise le détecteur pense que c’est à cause de la boucle de la ceinture que le détecteur a sonné »

Pour faire face à cette situation, des dispositions ont été prises, renchérit Bato Donzo.

« Des dispositions ont été prises, les salles sont inspectées systématiquement avant que les candidats ne rentrent dans les classes. Et ces dispositions ont fait que maintenant on n’a  pas plus de quatre cas de fraudes », précise notre interlocuteur.

Dans la foulée, l’Inspecteur régional de l’Education de Labé nous confie qu’à Labé ville, il y a  eu un candidat qui a abandonné. « Un candidat, après trois épreuves, a abandonné. Ça veut dire que les principes ont été respectés. Donc tous ceux qui comptaient sur  quelque chose n’ont  pas pu faire. C’est un exemple de ce candidat qui a abandonné à Labé ville, après trois épreuves », conclut Bato Donzo.

Pour avoir une idée plus claire sur cette élimination, le DPE de Mali, joint au téléphone, est revenu sur le nombre de candidats concernés, mais dit ignorer pour le moment le nombre de surveillants impliqués.

« Il y a eu quatre téléphones saisis des mains de quatre candidats en sciences mathématiques, plus une candidate en sciences sociales sur qui des documents ont été saisis. Donc, c’est au total cinq candidats qui ont été éliminés. Pour les surveillants concernés, pour le moment, je n’ai pas le nombre sous les yeux » affirme   Djibril N’gnakasso. Affaire à suivre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.