Réhabilitation de la route Dabola-Kouroussa : le ministre Naite se dit satisfait de l’évolution des travaux

Print Friendly, PDF & Email

Après les voiries de Lave, Pita et Dalaba, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naite en compagnie d’une importante délégation de son département a visité ce vendredi 22 novembre, les travaux au niveau du tronçon Dabola-Kouroussa divisé en deux lots à savoir Dabola-Cissela long de 68 km et Cissela-Kouroussa environ 83 km. Les travaux sur ces lots sont confiés respectivement au groupement ENAN CHINE-BEGEG et CCECC.

Cette visite du ministre a commencé par le lot qui concerne Dabola-Cisséla. Là, en compagnie des responsables de l’entreprise CCECC et le responsable de la mission de contrôle, le ministre a eu tout le temps de visiter presque toutes les installations de ladite entreprise avant d’indiquer :

« Nous étions là il y a 6 mois de cela, avant  la saison des pluies pour le lancement des travaux du tronçon Dabola-Cisséla long de 68 kilomètres et confiés à l’entreprise CCECC. C’était pour venir voir l’état d’avancement, ce qui a été fait avec la reprise des travaux après la saison des pluies. On constate que ça évolue très bien, l’entreprise est en train de faire des travaux de déviation pour préparer à commencer les travaux. Les plans d’exécution ont été déjà soumis à la mission de contrôle qui très rapidement valider cela. Nous sommes maintenant à leur centrale où ils font le concassé qui va être utilisé pour une durabilité de la route et aussi la centrale à béton qui va être installée très bientôt. Je dois dire globalement que le travail se passe très bien. Le délai contractuel est de 30 mois, nous constatons que le travail est en train bien de se passer et il y a une bonne collaboration entre l’entreprise et la mission de contrôle… »

Quant au second lot (Cisséla-Kouroussa), il a aussi fait le tour avec les responsables du groupement ENAN CHINE et CEGEG. Après avoir écouté les différentes explications de part et d’autre, il (ministre) s’est dit satisfait des travaux en cours, avant de demander aux différentes entreprises de maintenir le cap afin, dira-t-il, que le délai contractuel soit respecté.

« 45 kilomètres sur près de 83 kilomètres ont déjà été dégagés et sur cela il fallait que les études d’exécution aussi soient prêtent (…) Donc, sur les 82 kilomètres, 30 kilomètres ont déjà fait objet de validation des études d’exécution par la mission de contrôle. Là où nous sommes présentement, c’est au début du PK zéro en allant vers Kouroussa. C’est un projet qui est réalisé par le groupement HENAN CHINE-BEGEG. Le niveau d’exécution par rapport au délai contractuel est acceptable et je suis convaincu que la prochaine visite que nous allons effectuer sur le terrain dans 3 ou 6 mois, on trouvera que les 30 premiers kilomètres ont cas même commencé déjà au niveau de la couche de base et aussi au niveau de imprégnation avant de recevoir le bitume… »

Interrogés, les chefs de mission de contrôle sur ces deux lots ont reconnu que les normes exigées son respectées par les entreprises contractantes.

Youssouf Keita, envoyé spécial

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.