Rejet de la mise en liberté de Toumba : ses avocats promettent de saisir les institutions supranationales

Print Friendly, PDF & Email


C’est avec tristesse et désolation que les avocats du commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba ont accueilli, ce mardi 15 juin son rejet de la mise en liberté provisoire par la Cour suprême de conakry.  Mais, ils ne comptent pas baisser les bras, ils annoncent faire face désormais aux institutions supranationales. 

: » C’est avec beaucoup d’amertume, de douleur, de tristesse et d’étonnement que nous avons accueilli cet arrêt de la cour suprême. Qui reçoit le pourvoi parcequ’à la forme il ne souffre d’aucune ambiguïté. Mais au fond le rejette purement et simplement. Nous constatons de plus en plus qu’aucune juridiction nationale ne peut avoir le courage d’assumer sainement le sacerdoce, de dire le droit », a confié Me Paul Yomba Kourouma au sortir de l’audience. Annonçant qu’ils comptent désormais faire face aux institutions supranationales pour rétablir leur client souffrant dans ses droits. 
Plus loin, de dénoncer que le refus d’accorder une mise en liberté provisoire à leur client est une manière de faire de lui le sacrifice des bourreaux des événements tragiques du 28 septembre 2009.
Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.