Remboursement du Fonds Fodel à Siguiri : un ultimatum lancé aux groupements endettés

Print Friendly, PDF & Email

La situation devient sérieuse et difficile pour certains citoyens à Siguiri. Pendant le régime de l’ex-président guinéen, Pr. Alpha Condé, un fonds a été créé pour appuyer les localités où l’exploitation minière est développée. Cette initiative n’a pas épargné la préfecture de Siguiri. Les communes de la zone de Siguiri auraient bénéficié de plus de 80 milliards de francs guinéens.

Au début, les citoyens de la préfecture ont apprécié cette action salvatrice de l’ex-président. Mais depuis le 5 septembre 2021, suite au changement de régime, les groupements ont pris le remboursement de ce fonds à la légère. C’est pourquoi le président du comité de gestion du fonds de développement économique et local, Mamadou Thiam, a cru devoir monter au créneau pour marteler ceci: « c’est un ultimatum qu’on lance à l’endroit des groupements endettés du fonds FODEL. Les projets jeunes et femmes doivent être remboursés à 70%. Suite à l’avènement du CNRD, le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, a réitéré que les dispositions spécifiques seront prises pour la continuité du Fonds de Développement Économique Local(FODEL).

Pour accompagner cette démarche, le comité technique d’appui à la gestion du FODEL de Siguiri rappelle à tous les maires de la préfecture et aux groupements d’intérêts économiques, que la date limite de paiement de la première échéance des prêts des groupements d’intérêts économiques des jeunes et des femmes financés dans la session budgétaire du FODEL 2020 à Siguiri, est fixée au 31 décembre 2021. Au-delà de cette date, les dispositions suivantes seront prises : suspension des comptes FODEL des communes qui ne recouvrent pas les 70% des échéances ; suspension des fonds de financement des groupements des jeunes et des femmes des communes qui ne recouvrent pas les 90% des échéances ; la poursuite des créanciers qui ne respecteront pas les échéances devant les autorités compétentes », a-t-il déclaré.

Selon les propos de plusieurs créanciers, l’argent contracté comme dette appartenait à l’État. La question que l’on se pose est de savoir si les groupements rembourseront cet argent. Affaire à suivre…

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.