Rencontre Alpha Condé – Soumah : ce que Fodé Oussou Fofana n’a pas aimé…

Print Friendly, PDF & Email

Le vice-président de l’Union des forces démocratique de Guinée (UFDG), Dr Fodé Oussou Fofana s’est prononcé mercredi sur la rencontre d’hier à Sékhoutouréya entre le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) dirigé par Aboubacar Soumah et le président de la République Alpha Condé.

Le député a dit ne pas aimer le déroulement du débat au palais présidentiel entre les syndicats de l’éducation et le président Condé qui, à l’en croire, n’était pas le motif réel de la rencontre.

“La rencontre d’hier entre Aboubacar Soumah et le président, ils ont changé complètement l’objet de ladite rencontre. C’est comme si le président est parti demander à Aboubacar Soumah et aux syndicalistes de s’entendre. Le problème n’est pas là-bas. Ce n’est pas parce que les syndicalistes ne s’entendent pas que les élèves ne vont pas à l’école. Il ne faudrait pas qu’on déplace l’affaire, ils sont entrain de déplacer le problème“, a réagi Dr Oussou Fofana.

Et d’ajouter:” c’est comme si le président dit à Aboubacar Soumah ‘’moi je ne me mêle pas du problème du syndicat, allez régler votre problème là-bas, je vais mettre une commission en place qui va parler entre les factuels du syndicat’’. Le problème n’est pas là-bas. Le problème du syndicat est un problème qui est très clair, c’est l’amélioration des conditions de vie des enseignants, les aspects des 8 millions qui sont à l’origine de la grève. Donc il ne faut pas qu’on déplace le débat, il faut que le gouvernement se prononce par rapport à ça. Est-ce que le gouvernement oui ou non est prêt à donner les 8 millions de francs guinéens?”.

Si ça continue comme ça, même quand quelqu’un a des discussions avec sa femme à la maison, il faut aller régler ça à la Présidence là-bas

Moi ce qui me gêne, a déploré le président du groupe parlementaire des libéraux-démocrates, est que dans un pays comme ça, même un problème de syndicat est réglé à la Présidence, ce n’est pas normal. Le président de la République devait prendre la décision d’enlever les ministres qu’il a nommés, qui devaient régler cette affaire-là. Il devait les remplacer avant de rencontrer Aboubacar Soumah, ça veut dire que si ça continue comme ça même quand quelqu’un a des discussions avec sa femme à la maison, il faut aller régler ça à la Présidence là bas, ce n’est pas normal“.

On a un gouvernement, on sait comment on règle les problèmes. Il y a un Premier ministre qui  est quand même chargé du dialogue social, il y a au moins deux ministres, il ya un ministre du Travail, il y a un ministre de l’éducation chargé de régler les problèmes avec les syndicats. Depuis trois semaines, les enfants ne vont pas à l’école, le président ne prend aucune décision par rapport à ces gens-là. Mais il rencontre Aboubacar Soumah, il ne se prononce pas par rapport aux problèmes réels posés par Aboubacar Soumah. On déplace le débat comme si le débat était de dire aux syndicats : allez vous entendre. Moi, je suis complètement déçu de cette rencontre. J’espère que cette crise-là va encore continuer pendant longtemps. Par ce que quand on veut régler un problème on l’aborde, on le règle, on ne fuit pas les problèmes” , a indiqué l’honorable Fodé Oussou.

Elisa Camara      

+224 654 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.