Rencontre MATD-partis politiques : ‘’tout parti politique agréé doit participer à la refondation de notre Etat…’’ (Dr Sacko)

Print Friendly, PDF & Email

Se prononçant sur la réunion d’échanges et de partages d’informations qui a eu lieu ce mercredi 9 novembre 2021 au palais du peuple entre le Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Dr Ibrahima Sacko, président du parti Changement, Progrès et Unité pour la Guinée (CPUG) a dénoncé la non démocratisation de certains choix et critères décidés par les partis politiques.

Si pour lui les nouvelles autorités sont restées en phase avec leur décision de mener une transition inclusive, Dr Sacko estime que tout parti politique agréé en Guinée devrait participer à la refondation de l’Etat.

« Ce que je pense, c’est que les choix et les critères décidés par les partis politiques pour intégrer le CNT dont entre autres avoir participé à une élection dans le pays, je pense que ces critères là ne sont pas démocratiques. Mais en revanche, les choix et les critères voulus par le Ministère de l’Administration du territoire et le Président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya, sont en phase avec ce qu’il a toujours dit à savoir organiser les choses de façon inclusive. Et cette façon là, tout parti politique agréé dans notre pays doit participer à la refondation de notre Etat, de notre pays, à travers l’élaboration de la Constitution. Donc je pense que nous devons tous nous plier à cela. C’est dans l’intérêt du pays, c’est dans l’intérêt de notre nation et surtout abandonner les vieilles méthodes qui, jusqu’à aujourd’hui, nous ont mis dans cette situation de misère sociale insupportable et de violences qui n’en finit pas. Donc moi je suis à 100% d’accord avec les choix du Ministère de l’Administration du territoire et du Président de la République. Ce sont des choix démocratiques, ce sont des choix qui permettront à tous les acteurs politiques de notre pays d’élaborer une Constitution de façon consensuelle à travers les membres qui vont constituer le Conseil National de Transition », a déclaré le président du CPUG.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.