Rentrée des classes 2020-2021: faible affluence au lycée Kipé

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé par les responsables du département en charge de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, les écoles publiques et privées sur l’ensemble du territoire national ont été rouvertes ce mardi, 1er décembre 2020.

Après un tour effectué au sein de quelques établissements, le constat reste alarment. Car, en ce jour de la rentrée des classes, nombreux sont des apprenants qui n’ont pas répondu à l’appel, au lycée Kipé. Par contre, les encadreurs et enseignants programmés ont tous répondu à l’appel.

Interrogé, le proviseur dudit lycée, Balla Diara explique : « Malheureusement, le constat reste le même que les années précédentes. Chaque fois que les enfants sont en vacance ou en congé, le premier jour, après ce temps de repos, les enfants hésitent ou les parents retiennent les enfants à la maison. Alors qu’il n’est pas bon pour un enfant de perdre ses premiers cours surtout pour un promu », déplore-t-il.

« Ce matin, l’affluence n’est pas là. Sur les 1130 élèves que nous avons comme effectif prévisionnel, nous n’avons reçu que 77 élèves, répartis dans les différentes classes, toutes options confondues et tous niveau confondu. Et ces chiffres pourraient changer parce qu’il y a les mouvements de transfert  pour des raisons de proximité. Peut-être d’ici la fin du mois de décembre, on aura l’effectif total de l’école », a expliqué cet encadreur.

A en croire au proviseur, toutes les dispositions sont prises pour prévenir la Covid-19. « Les enseignants ont tous été testé à la Covid-19 et Dieu merci ils étaient tous négatifs et chacun a sa carte (…) Et les kits sanitaires existent. Déjà, le lavage des mains existe à la rentrée de l’école et devant chaque salle de classe. Un kit existe et les enfants laveront leurs mains sous nos yeux avant de monter. Le port de la bavette est aussi obligatoire », dit-il.

Poursuivant, il dira que « dans les salles de classe, il y a la distanciation est respectée. C’est un élève par banc et le jour qu’il y aura de l’affluence, il y aura deux (2) élèves par banc. Tant que cette pandémie va exister, nous tiendrons à ce que ces mesures bannières soient respectées ».

Pour finir, le proviseur de cet établissement a lancé un appel aux parents d’élèves en ces termes : « Aux parents d’élèves ou à ceux qui hésitent que les cours ont effectivement démarré. Qu’ils acceptent que leurs enfants viennent à l’école demain et qu’ils fassent confiance au système éducatif car, l’élève d’aujourd’hui, c’est le responsable de demain », a-t-il conclut 

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.