Réouverture des mosquées à Kindia: l’imam Karamba Diaby revient sur ses propos et présente ses excuses…

Print Friendly, PDF & Email

A l’occasion de la fête de Tabaski ce vendredi 31 août 2020, le secrétaire préfectoral des affaires religieuses, imam de son état disait que ‘’les mosquées ne seront plus fermées’’. Une déclaration perçue comme une opposition à la décision du Secrétariat général des affaires religieuses suite à la réouverture exceptionnelle des mosquées juste pour la circonstance.

Au lendemain de la célébration de l’Aïd el-kébir, El Hadj Karamba Diaby est revenu sur ses propos. Le secrétaire préfectoral des affaires religieuses de Kindia fait amende favorable en présentant ses excuses aux autorités du pays ainsi qu’au Président de la République, Professeur Alpha Condé.

C’est ce samedi 1er août 2020 que le secrétaire préfectoral des affaires religieuses de Kindia est revenu sur sa décision qui contrariait sa hiérarchie. Elhadj Karamba Diaby, imam de la mosquée de la Banlieue, appelle les religieux à obéir aux lois.

« Je m’adresse aux populations de Kindia surtout aux imams et conseils de mosquée. Hier j’ai dit dans mon sermon que nous allons faire des prières pour que nos mosquées ne soient plus fermées et cela a été mal interprété par bon nombre de citoyens. Ils ont même dit, que je me suis opposé aux décisions de nos autorités. Pourtant ce n’était nullement mon objectif. Nous ne pouvons pas nous opposer aux lois de nos autorités. Nous, nous faisons en sorte que ces lois soient appliquées. Ce que je vais dire aux populations de Kindia, peu importe la manière dont vous avez cerné le message, je vous demande de pardonner. Si c’est moi qui ai livré ce message hier de continuer à prier dans nos mosquées, suite à une colère, nous demandons à tous de nous pardonner. Les mosquées de Kindia sont fermées et nous demandons à tous les citoyens de rester derrière nos autorités », précise-t-il au micro de Mediaguinee.

Poursuivant son intervention, le grand imam de la Banlieue présente ses excuses aux autorités religieuses du pays et au Président, Alpha Condé.

« Ce que je vais dire aux autorités religieuses et au Président de la République, qui aurait appris la nouvelle suite à une mauvaise interprétation, de me pardonner. Les mosquées de Kindia sont toutes fermées », conclut Elhadj Karamba Diaby. 

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.