Reprise des cours : ‘‘dépister tous les élèves de Guinée, je ne crois pas que ça soit réalisable” (Bano) 

Print Friendly, PDF & Email

Intervenant ce vendredi 26 juin 2020 dans les Grandes Gueules de la Radio Espace, le nouveau Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, professeur Amadou Bano Barry a dit sa joie d’être porté à la tête de l’un des départements les plus sensibles du pays.

Profitant de l’antenne de la 99.7, le Ministre a évoqué plusieurs sujets. Notamment la pulvérisation des écoles en raison de la pandémie de Coronavirus, sa lecture du système éducatif et l’épineuse question des enseignants des écoles privées.

« C’est un honneur pour moi de servir la Guinée et les Guinéens. Quel regard je porte sur le système ? C’est le regard de quelqu’un qui est spécialiste des questions d’éducation et qui a réalisé plusieurs études, mais qui n’avait pas la main dans la pâte (…) il y a des choses que je connais, il y a des choses que j’ignore. Je vais d’abord apprendre, compléter ma connaissance, partager mes expériences et obtenir de mes collaborateurs une vision partagée que je vais soumettre à l’autorité dans l’espoir de bénéficier d’un accompagnement du gouvernent pour essayer de qualifier le système éducatif guinéen.

Quand on dit qu’il faut dépister tous les élèves de Guinée, imaginez toutes les classes d’examen de l’ensemble du territoire national, du privé et du public. Je n’ai pas encore les données statistiques, mais je ne crois pas que ça soit réalisable. Et puis, on connait quand même quelques paramètres liés à la pandémie. Jusqu’à présent, on n’a pas eu des cas qui portent sur des personnes moins âgées. Donc, je ne vois pas pourquoi on prendrait ces dispositions.

Vous savez chacun dit ce qu’il a envie de dire, mais il y a quand même l’ANSS et le Conseil Scientifique. On ne peut pas se substituer à tout ce monde pour pouvoir avancer des choses un peu fantaisistes.  

Pourquoi créer une crise là où il n’y en a pas ? Parmi les enseignants des écoles privées, il y a plusieurs catégories. Ce que beaucoup de personnes ignorent. Vous avez dans les écoles privées, le personnel permanent, il y a aussi à l’intérieur des écoles privées des gens qui sont payés à la tâche, ils ont un volume horaire et puis sont payés ; et vous avez  également une catégorie d’enseignants du privé qui sont du public, mais qui viennent enseigner au niveau du privé.

 Je rencontre l’association des fondateurs des écoles privées vers 14h aujourd’hui encore. On va leur poser la question de savoir quelles sont les dispositions qui sont prises à la fois du point de vue pédagogique et sanitaire pour la réouverture… » a précisé le ministre de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation.

Mohamed Cissé 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.