Requêtes individuelles devant la Cour constitutionnelle : Kabèlè s’explique…

Print Friendly, PDF & Email

Avant de déposer des requêtes devant la Cour constitutionnelle, le collectif des dix partis politiques qui ont participé à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, ont tenu une conférence de presse ce vendredi, 30 octobre au siège du Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT), à Dixinn.

Cette rencontre a connu la présence de Cellou Dalein Diallo, président de L’UFDG, Makalé Camara, présidente du PACT, Abé Sylla président de la NGR et d’Abdoul Kabèlè Camara du RGD. Ces candidats présents ont à l’unanimité décidé de déposer individuellement des requêtes devant la Cour constitutionnelle au lieu de faire une requête collective comme indiqué précédemment.

S’exprimant à cette occasion, le président du Rassemblement des Guinéens pour la Démocratie, Me Abdoul Kabelé Camara s’est dit confiant : « on n’introduit pas une requête dans l’espoir de perdre, c’est avec l’espoir de gagner. Les candidats qui vont exercer des recours vont s’appuyer sur des éléments probants, qui naturellement et légalement vont s’imposer et qui seront difficiles à contourner. »

Pour cet ancien ministre d’Alpha Condé, « nous sommes dans une phase de processus électoral qui est très important. Le pays entier et les Guinéens, dans toutes leurs composantes ont le regard tourné vers l’institution qui va dire le droit au nom et pour le compte du peuple de Guinée. Pas pour le compte d’une personne, d’une personnalité, d’un système ou d’un candidat plus précisément et du titre personnel, même s’il est le prince ou le roi. C’est une Cour qui va en toute indépendance restée au-dessus de la mêlée. C’est une Cour immaculée vers laquelle on tourne le regard pour dire le droit ».

Poursuivant, cet avocat et candidat à la présidentielle de préciser : « J’espère que les éléments qui seront exposés devant cette Cour en toute objectivité retiendront son attention. Et dans l’intimité que les juges de la Cour puissent prendre une décision que le peuple de Guinée, de l’Afrique et du monde entier vont applaudir. C’est très important parce qu’il s’agit d’une étape sur laquelle dépendra la paix et la stabilité dans notre pays ».

Mamadou Yaya Barry

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.