Riposte à la Covid-19: « sans la deuxième dose, tu n’as aucune garantie d’être protégé » (Dr Sakoba Keïta)

Print Friendly, PDF & Email

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) a organisé une conférence de presse ce mardi 6 juillet, dans ses locaux sis à Kaloum, pour faire le point sur la situation des différentes épidémies auxquelles la Guinée est confrontée ces derniers temps, dont entre autres: le virus Ebola, la COVID-19, la fièvre Lassa et la rougeole. Il a également annoncé les mesures mises en place par l’ANSS pour rompre la chaîne de contamination et  endiguer la COVID-19 en Guinée. 

Dr Sakoba Keïta, Directeur général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), qui a présidé cette rencontre avec les hommes des médias, a, pour commencer, invité toutes les femmes à envoyer leurs enfants pour les faire vacciner contre la rougeole. «Avant, la rougeole était une maladie de la saison sèche. Maintenant, même avec la saison pluvieuse, on enregistre les cas de rougeole avec le changement climatique.», explique cet épidémiologiste.

Plus loin, Dr Sakoba Keïta reconnaît que  notre taux de vaccination est très faible. « Nous sommes autour de 4%. Et pour avoir une bonne santé, il faut avoir 50%. Certains pays pensent même qu’il faut aller jusqu’à 70%. Et nous, nous sommes à 4%. On n’est pas à 4% parce qu’il n’y a pas d’engouement et quelle que soit notre façon de faire, on ne peut pas dépasser 4%. Pourquoi ? Les 1 million 34 mille doses que nous avons reçues depuis décembre dernier, ne peuvent vacciner que 517 mille personnes, parce qu’il faut 2 doses par personne.», a expliqué Dr Sakoba Keïta. Et d’inviter à nouveau ceux qui ont pris leur première dose de vaccin contre la COVID-19 de se rendre dans les lieux de la vaccination pour prendre leur seconde dose, car, dit-il,  la première dose ne suffit pas pour se protéger contre le virus. « Il y a des citoyens qui ont pris aussi des premières doses mais ils ne viennent pas pour les deuxièmes doses. Il faut que vous nous aidiez, car les gens protégés,  ce sont ceux qui ont pris les 2 doses. Ceux qui prennent une dose, c’est pour 3 mois et on a plus de 50% de gens qui ont pris les premières doses, ils ne viennent pas pour chercher les deuxièmes. Et si tu prends la première dose, sans prendre la deuxième,  tu n’a aucune garantie d’être protégé.», conseille-t-il. «À partir du mois d’août, nous allons renforcer le contrôle sanitaire, en faisant quoi ? C’est que dans les rentrées et sorties de nos grandes villes, le passe vaccinal sera exigé pour ton déplacement.» 

Pour éviter la résurgence du virus Ebola, Dr Sakoba Keïta promet de renforcer la surveillance au niveau des 6 préfectures de la Guinée forestière, en vaccinant tous les personnels de première ligne, tous les agents de santé, de la Croix-Rouge et les populations cibles. « Parce qu’on a eu des laveurs des corps et des agents de santé qui sont décédés.», a-t-il ajouté.

Pour finir, le Directeur Général de l’ANSS, Dr Sakoba Keïta, dira que la République de Guinée, qui est  aujourd’hui  à 4% de taux de vaccination, s’est fixé comme objectif de vacciner 30% de sa population d’ici décembre 2021, avec l’arrivée très prochainement des vaccins Covax et Johnson & Johnson et l’accompagnement de Afriland First Bank et des partenaires. 

Mamadou Yaya Barry

622266708 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.