Riposte contre la Covid-19 en Guinée : l’Union européenne et la Croix-Rouge française signent un contrat de 3,5 millions d’euros

Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE- Avec la Croix-Rouge française, l’Union européenne engage une troisième action d’envergure pour appuyer la riposte contre la Covid-19 en Guinée

La Délégation de l’Union européenne en Guinée et la Croix-Rouge française (CRF) ont signé le vendredi 31 juillet 2020 un contrat de 37,93 milliards GNF (3,5 millions d’euros) devant financer un troisième projet dédié à la riposte contre la pandémie de Covid-19 en République de Guinée.

Le projet d’une durée de 9 mois consiste en la prise en charge des cas de Covid-19 dans 5 Centres de traitement épidémiologique (CTE-pi) et la surveillance épidémiologique.

Concrètement, il s’agit de réactiver 5 Centres épidémiologiques dans les préfectures de Mamou, Labé, Koundara, Guéckédou et Nzérékoré pour la prise en charge médicale des patients Covid-19 et tout autre maladie à potentiel épidémique. L’appui concerne également les 60 communes des 6 préfectures pour la surveillance communautaire.

En outre, le projet fournira un appui logistique aux équipes (régionales et préfectorales) qui auront la charge de transférer des cas suspects de Covid-19 des centres de santé vers les CTE-pi. 126 volontaires de la Croix-Rouge guinéenne (CRG) seront mobilisés et formés sur la surveillance épidémiologique à base communautaire dans les 60 communes.

Au total, ce sont 2,4 million de personnes habitant les préfectures de Mamou, Labé, Koundara, Guéckédou et Nzérékoré, plus deux communes de Conakry (Matoto et Matam), qui bénéficieront du financement de ce projet.

Après ceux signés avec les ONG Terre des hommes et Alima, ce nouveau projet constitue la troisième action d’envergure de riposte contre la Covid-19 financée par l’Union européenne depuis la déclaration officielle de l’épidémie en Guinée le 12 mars 2020.

A travers ces 3 ONG, l’UE a mobilisé 12 millions d’euros pour riposter contre l’épidémie, appuyer le personnel et les structures de santé et soutenir les populations guinéennes tant à Conakry la capitale qu’en province. Ces trois actions très complémentaires renforcent l’efficacité du système de prise en charge des malades et la prévention contre le virus. Plusieurs d’autres projets visant à soutenir directement les populations impactées par la pandémie sont en cours de négociation.

« C’est la preuve de l’engagement de l’Europe, bien qu’éprouvée elle-même par le virus, pour riposter contre la pandémie et soutenir les systèmes de santé dans le cadre de « l’équipe Europe » (#TeamEurope) » a dit l’Ambassadeur de l’UE en Guinée, Josep Coll.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.