Risposte Covid : les agents réclament le paiement de 5 mois d’arriérés

Hier, mercredi 4 janvier 2023, dans l’émission « Before des GG » de Espace FM », Dr Kaba Keïta, porte-parole des agents de riposte contre la COVID 19, dans la capitale guinéenne mais plus précisément dans la commune de Matoto, a,  au nom de ses collègues, lancé un  cri du cœur à l’endroit des autorités du pays. Selon lui, ils( agents de Risposte COVID) seraient restés 5 mois pleins sans percevoir leurs primes mensuelles. Il se pose donc la question de savoir pourquoi ce retard ?

« Comment est-ce qu’un père de famille peut vivre 5 mois sans salaire. Dans un pays où on parle de refondation de l’Etat. Ça fait très mal. Je ne crois pas si le Premier ministre de la République de Guinée, a 5 mois sans salaire. Mais un pauvre médecin,  dans la commune de Matoto, qui prend en charge ,celui qui est  testé positif de COVID-19 au palais du peuple qui ne peut pas voyager, jusqu’à ce qu’il soit testé négatif. Alors qu’il a payé 650 mille à l’Ecobank mais le médecin lui prend en charge jusqu’à ce qu’il guérisse et il voyage, ces 650 mille payés rentrent dans la caisse de l’Etat.  Mais le médecin qui le traite jusqu’à ce qu’il voyage, n’a pas son salaire depuis 5 mois. Moi je pense qu’il n’y a pas d’explication, ça c’est la méchanceté, ça c’est le mépris ,ça c’est la méchanceté. un père de famille qui vit sans salaire pendant 5 mois et on parle du bon travail. Qui va faire un bon travail pendant 5 mois sans salaire ? Je ne crois pas si un membre du gouvernement a fait 5 mois sans salaire. Cinq (5) mois sans salaire,  on a approché l’ANSS. Ceux qui travaillent dans l’agence même n’ont pas de salaire, c’est centralisé. Aujourd’hui où je vous parle, les personnels intervenant dans la riposte COVID-19 ont drastiquement diminué parce que la COVID est en berne, tous les pays du monde ont un service minimum de travailleurs de risposte(…) Le personnel qui intervient en riposte en République de Guinée, ne dépasse même pas 600 personnes.Alors qu’on était à 4000 à 6000.Personne ne te dira pendant 5 mois qu’il a reçu une prime », a-t-il déclaré.

Poursuivant, il lance un appel aux autorités sanitaires afin de remonter leur situation au haut niveau. 

« Le seul message que je peux laisser, moi je pense que tous les Guinéens sont aujourd’hui dans la dynamique d’une refondation de la République de Guinée. Et moi je pense que qui parle de refondation de l’Etat doit penser à satisfaire les travailleurs. N’augmentez pas les salaires, ne donnez rien aux Guinéens mais donnez-leur ce qu’ils font comme travail. Moi j’appelle les autorités sanitaires, parce que c’est mon domaine, d’accepter de plaider auprès  de la haute hiérarchie de donner les primes de ses travailleurs depuis 5 mois », a-t-il lancé.

Si rien n’est fait, ces travailleurs entendent cesser le travail. Et pour cela, ils n’ont donné aucun délai.

Christine Finda Kamano 

622716906

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.