Route Kankan-Kissidougou : le Burkinabè Mahamadou Bonkoungou accusé d’avoir pris 60 millions d’euros… et détalé

Print Friendly, PDF & Email

Invité hier mercredi 11 mai dans l’émission “Mirador” de la radio Fim Fm, le ministre des Infrastructures et des Transports, Yaya Sow, a expliqué que le projet de construction de la route Kankan-Kissidougou confiée à la Société EBOMAF n’a pas été exécuté alors que 60 millions d’euros avaient été décaissés.

« Il y a eu des décaissements de l’ordre de 60 millions d’euros et la route n’a pas été faite… »

«Vous avez parlé du problème des 2 routes emblématiques avec le contrat EBOMAF [du magnat burkinabè Mahamadou Bonkoungou]. En tout cas, il y a eu des décaissements de l’ordre de 60 millions d’euros,  la route n’a pas été faite et les équipements ont disparu. Donc à la suite de ça, il va falloir qu’on prenne des mesures appropriées contre M. Mahamadou Bonkoungou »
Plus loin, le ministre des Infrastructures et des Transports a apporté des précisions sur l’arrêt de la route Kankan-Mandiana à cause de ce qu’il appelle une modique somme d’argent  de 450 mille dollars.

«En attendant on est en train de commettre  des équipes là-bas pour réhabiliter la route et Kankan-Mandiana qui était à l’arrêt parce que la mission de contrôle n’avait pas été payée pour tout juste la modique somme de 450,000 $, que l’État devait payer. Donc, c’est l’État qui a failli à ses obligations. Pour redémarrer le projet de la route, j’ai fait convoquer M. Kaba Guiter, je  lui ai dit écoute la route est à l’arrêt depuis plus de 4 ans, à cause de 450,000 $. J’ai dit que ce n’est pas une situation qu’on a créée, c’est une situation qu’on a trouvée. Un État qui n’arrive pas à trouver 450,000$, comme on le dit, c’est un État failli. On n’a pas payé mais je lui ait dit paye, après nous on va trouver l’argent pour te rembourser et c’est qu’il a fait. La route là a redémarré », a précisé le ministre Yaya Sow. 
À retenir que le PDG de EBOMAF, la société chargée d’exécuter la route Kankan-Kissidougou avait annoncé il y a quelques mois qu’il va poursuivre la Guinée en justice pour des factures impayées. 
Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.