RPG : les cadres frondeurs frappés au porte-monnaie

Print Friendly, PDF & Email

La langue a fourché, on sanctionne tout le corps. Au Rpg Arc-en-ciel (au pouvoir), tous les moyens sont bons pour mettre au pas les frondeurs qui réclament plus de participation du parti dans la gestion du pouvoir. Les principaux meneurs de la fronde contre d’autres responsables aux affaires s’en souviendront pour très longtemps. Ils ont tous été frappés au porte-monnaie. Le pouvoir a décidé de les sanctionner pécuniairement.

Le “rebelle” Mbany Sangaré de l’Office guinéen des chargeurs (OGC) et autres caciques Alhassane Diakité, Sékou Souapé et Lansana Komara, accusés d’entretenir la révolte des jeunes doivent -si ce n’est pas fait déjà- écoper de sanctions de la part de leurs chefs hiérarchiques. Ils ont été tous mis au placard. Au Ministère des Transports, à l’Education nationale et dans tous les départements où exercent les nombreux contestataires, la purge ne s’arrête pas.

Focus de Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.