RTG : le DG Sékouba Savané sur les valeurs de l’institution

Malgré l’effort fourni par les responsables de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG), en donnant des informations justes et équilibrées, certains acteurs politiques trouvent toujours des occasions pour déverser leur colère sur ce média qui, à travers ses éditions et émissions, contribue à la promotion de la paix et de la quiétude sociale dans notre pays.

La RTG n’a jamais attaqué un autre média. C’est plutôt elle qui a toujours été victime d’attaques par ceux qui se font adversaires de ce médium

Présent récemment à une rencontre au siège de la Haute Autorité de la Communication (HAC), en présence des acteurs de la société civile, des syndicats et des représentants des partis politiques, le Directeur général de la RTG-Koloma, Sékouba Savané a apporté des explications sur les jugements ‘’subjectifs’’ que font certains citoyens sur le travail effectué par cette télévision nationale. Lisez :

« La RTG n’a jamais attaqué un autre média. C’est plutôt elle qui a toujours été victime d’attaques par ceux qui se font adversaires de ce médium. Nous suivons notre ligne éditoriale qui est celle de contribuer au développement socio-économique et politique, économique et culturel de notre pays. Nous sommes pour la paix et la quiétude sociale. La RTG-Koloma est à la disposition de tous les Guinéens, de quelque bord qu’ils soient. Nous ne couvrons l’assemblée d’aucun parti politique en Guinée. Notre mission est de promouvoir la paix et l’entente entre les fils et filles de la Guinée. Nous avons deux valeurs principales : la promotion de la paix et de la quiétude sociale ; ensuite, le développement de la Guinée par nos reportages et nos émissions. Toute communication allant dans le sens de ces deux valeurs, nous la diffusons. Même les manifestations politiques, si elles sont autorisées, nous les couvrons avec tout le risque que vous connaissez. Mais, si elles ne sont pas autorisées, nous ne pouvons pas les couvrir en ce sens qu’elles se solderont toujours par des violences. Encore une fois, nous travaillons pour renforcer la paix, la promotion des actions de développement de notre pays. C’est en cela que nous travaillons matin, midi et soir », a-t-il déclaré.

Bouka Barry

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.