RTG : « il n’y aura plus ici de traîtres, d’hypocrites et de comploteurs » (SG du syndicat des travailleurs)

Le secrétaire général des Syndicats des travailleurs de la radio télévision guinéenne (RTG), Sâa Martin Fancinadouno a, devant un public bon enfant mobilisé ce vendredi 12 novembre pour la cérémonie de passation de service du nouveau Directeur général, Fana Soumah rappelé aux travailleurs qu’aujourd’hui, l’heure est au travail, à la sensibilisation et du respect du choix de Dieu. Car, dira-t-il, la nomination de Fana Soumah est une victoire.

A l’en croire, « lorsque vous prenez les grands problèmes de la maison, notamment ceux d’ordre social, il n’y aura plus de division à la RTG. Ceux qui vont se prêter à ces exercices seront dénoncés publiquement. Parce que se sont des traîtres, des comploteurs et des hypocrites. Avant la passation, nous avons la situation de tous ceux qui ont induit l’administration de Savané en erreur par le fait de rapporter d’autres », a-t-il martelé.

Poursuivant, il a exhorté les uns et les autres à faire émerger la RTG sans pour autant oublier le manque criard de logistique les permettant de bien travailler.

« Je pense que les défis sont aujourd’hui nombreux, il faut promouvoir la liberté de ton sur notre média. Dans notre mémorandum, nous avons commencé par les équipements, une grande maison comme la RTG qui n’a qu’un seul pick-up dont nous ignorons le rôle si c’est le transport du personnel ou bien c’est pour la quête de l’information. En ce qui concerne le problème logistique, il n’y a qu’un ordinateur dans la salle de rédaction. Et ceci dit que la table de la salle de rédaction est rase, les journalistes travaillent à l’aide de leurs ordinateurs personnels. Il y’a un autre défis qui tend sur le cas des stagiaires dont vous avez vu l’engouement ce matin des travailleurs qui étaient oublié par la gouvernance de Sékouba Savané. Sur ce cas, nous avons demandé leur engagement car, il y a des travailleurs qui ont fait plus de 10 ans ici dans l’espoir de voir leurs conditions améliorées. Ensuite, la chaîne de la RTG Boulbinet est devenue fantôme. Car, elle ne fonctionnait pas pour cause de problèmes d’ordre structurelle », a-t-il laissé entendre.

Plus loin, il a précisé : « aux travailleurs de la RTG, le massage est clair. Il n’y aura plus ici de traîtres, d’hypocrites et de comploteurs. C’est pour vous dire que nous les travailleurs de la RTG, nous avons un défi qui est de nous employer dans le travail bien fait et de nous employer au côté de la hiérarchie. C’est en cela que nous syndicalistes, nous exhortons tous les travailleurs de la RTG au respect de la hiérarchie. »

Mamadou Yaya Barry 

+224 622 26 67 08 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.