Rues désertes et brûlées, magasins fermés à Mamou, fief de Cellou Dalein

Print Friendly, PDF & Email

Les rues de Mamou, au centre du pays, au Foutah Djallon, ressemblent à s’y méprendre à un champ de ruine. Depuis lundi dernier, date de l’auto-proclamation de Cellou Dalein Diallo comme vainqueur de la présidentielle, les jeunes ont pris d’assaut toutes les artères que ce soit à Pétel, Almamya, Boulbinet, Loppet ou Horè Fello, en barricadant tout le passage rendant difficile la circulation. Par endroit, ce sont des troncs d’arbres, des tables qui bloquent le passage ; des taisons de bouteilles, de l’huile, sont déversées sur la chaussée. Que ce soit de jour où de nuit, on brûle des pneus, manifestants et sécurité jouent au chat et à la souris.

Un jeune qui a préféré garder l’anonymat dit : ‘’nous allons régler leur compte, nous tous, nous n’allons pas dormir, jusqu’à obtenir notre gain.”

Parallèlement, à la préfecture le décompte des votes s’est poursuivi depuis lundi dernier pour finir ce mercredi. Le président de la commission Yaya Kairaba Kaba, procureur de Kankan, s’est réjoui du travail accompli.

“Depuis lundi, nous sommes à pied d’œuvre pour aboutir à ce résultat. Personne des candidats ne dira que si je suis élu, je vais brûler la Guinée, donc soyez sereins, apaisez les esprits”, dit M. Kaba

La fiche de résultats indique un taux de participation de 82,28%, suffrages exprimés 110228, Cellou Dalein Diallo 80351, suivi de Alpha Condé 21559, les 10 autres candidats se répartissent le reste des voix.

Ousmane Loppe Barry correspondant à Mamou

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.