Saadou Nimaga à propos des actions de Bel Air Mining : ‘’les clignotants sont au vert’’

Print Friendly, PDF & Email

Comme annoncé, le président Alpha Condé en compagnie d’une forte délégation s’est rendu ce mercredi 28 mars 2018, sur le site de la société minière ‘’ALUFER’’ à Bel air, dans la préfecture de Boffa. Au terme de cette visite, le secrétaire général du Ministère des Mines et de la Géologie, Saadou Nimaga a bien voulu se confier. Lisez !

Mediaguinee : Vous avez visité avec le Chef de l’Etat quelques chantiers de Bel Air Mining et vous vous êtes entretenus aussi avec les différents responsables de cette société. Qu’est-ce qui a été à l’ordre du jour ?

Saadou Nimaga : Nous avons effectivement fait un tour des différentes installations de la société Bel Air Mining. Avec la compagnie très honorable du président de la République, avons donc d’abord visité la cité ensuite la base vie, la jeté et le port. Nous avons constaté que le projet tient la route et que les travaux continuent normalement. Aujourd’hui les clignotants sont au vert, il y a 1411 employés et finalement il y aura 1161 employés en dehors de production, donc en période stable. Nous avons dans ce lot plus de 80 % d’employés guinéens et nous considérons que le contenu local est en train d’être pris en compte par la compagnie. Ce qui est honorable, c’est qu’ALUFER est une compagnie junior qui s’est débrouillé avec les cadres du Ministère des Mines avec des promoteurs guinéens qui ont vendu le projet. Aujourd’hui le projet est en marche grâce à la perspicacité de ceux qui ont soutenu le projet. Aujourd’hui nous avons le grand plaisir de constater que ce n’est pas seulement les grandes compagnies qui peuvent sortir un projet de l’eau, il y a des juniors qui peuvent parfois réussir. Donc notre devoir nous, en tant Ministère des Mines, c’est d’accompagner tous les projets. Toutes les sociétés qui viennent avec leur dossier, il faut pour créer des emplois pour les populations, pour créer du contenu local et pour créer le mieux vivre pour les populations qui sont avoisinantes des compagnies minières.

Le président Alpha Condé a dû insister sur quelque chose au cours de cette visite. C’est quoi cette chose ?

Le président a insisté sur le contenu local. Il est en train mettre de l’huile dans notre moulin parce que nous travaillons là-dessus depuis très longtemps avec les compagnies minière, notamment en ce concerne le transport et d’autres aspects du développement des projets miniers. Il (président) a insisté notamment sur le transport du minerai des sites d’exploitation vers les sites portuaires. Nous avons déjà fait de ça notre cheval de bataille suivant bien sûr ses recommandations et avec ALUFER déjà, avant qu’il ne le dise, nous travaillions là-dessus  parce qu’il nous avait interpellés là-dessus déjà.  Nous avons demandé à la compagnie de nous donner un plan de développement par rapport a cette situation particulière et ils nous ont promis effectivement qu’ils vont travailler là-dessus.

Quel est le coût total du projet ?

Le projet, c’est plus de 200 millions de dollars, on est habitué en Guinée à de gros chiffres. 200 millions de dollars pour un projet bauxitique  qui fait seulement de l’exploitation et ce qui exporte, c’est déjà un gros projet. En tout cas dans un contexte Guinéen, il y a d’autres projets de milliards que nous volons aussi avoir, il y a en a qui sont en développement, mais déjà c’est quelque chose qui n’est pas mal.

Propos recueillis par Youssouf Keita 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.