Sabri Boukadoum reçu par le ministre Khalil Kaba : ‘’il n’y a pas eu de distanciation entre l’Algérie et la Guinée’’

Print Friendly, PDF & Email

Après son arrivée à Conakry jeudi, le ministre algérien des affaires étrangères a eu à rencontrer son homologue guinéen Dr Ibrahim Khalil Kaba pour un tête-à-tête ce vendredi 26 mars au Ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger. Au centre des débats: comment continuer à œuvrer  pour le renforcement des liens d’amitié entre la Guinée et l’Algérie. Mais aussi pour la consolidation des coopérations bilatérales entre les deux pays.  

En effet, après près de 24h passées sur le sol guinéen, Sabri Boukadoum a fait un compte rendu de sa visite en en république de Guinée.  D’entrée,  le ministre algérien des affaires étrangères dit que son voyage vise à donner une grande opportunité aux deux pays (Guinée-Algérie), afin de poursuivre le développement du partenariat et de coopérations.

C’est une visite d’amitié, de fraternité et de travail.  Je suis particulièrement heureux de venir à Conakry.  Le but est bien entendu de renforcer nos relations traditionnelles et historiques qui existent depuis avant les indépendances des deux pays. Le cheminement de la vie a fait qu’il n’y a pas eu distanciation,  ni une sorte de chemin parallèle.  C’était vraiment une visite d’amitié,  de fraternité et d’ouverture avec un très grand respect pour le président Alpha Condé,  pour mon frère Khalil,  pour l’histoire de la Guinée et pour ce qu’on peut faire nous-mêmes ensemble pour la sécurité en Afrique,  la stabilité qui est absolument nécessaire au développement économique », a-t-il mentionné. 

Le ministre guinéen  Dr. Ibrahim Kalil Kaba, après lui avoir souhaité la bienvenue, s’est montré à la fois content et enthousiasmé par cette visite qui dans l’avenir, sera très fructueuse pour la Guinée et l’Algérie. 

« C’est vrai que la covid nous a un peu retardé sur ces aspects. Donc nous sommes très heureux de vous retrouver  à Conakry.  Encore une fois pour essayer de relancer cette coopération qui  a été très bonne entre nos deux pays.  Mais qui a connu un petit passage à vide. Mais qui n’est pas vraiment vrai. Parce que nous avons continué à travailler dans beaucoup de domaines.  En particulier sur la formation et sur certaines d’autres sujets. Et nous tenons vraiment à vous remercier d’avoir accepté de vous accepter à vous arrêter à Conakry pour cette visite. Nous espérons qu’il y en aura d’autres. Parce que nous avons beaucoup de sujets à discuter, traiter et à débattre », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que Sabri Boukadoum a fait escale à Conakry pour répondre justement à l’invitation personnelle du ministre Ibrahim Khalil Kaba.

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.