Saïkou Yaya Barry de l’UFR: « l’État, de la base au sommet, n’est pas crédible… »

Print Friendly, PDF & Email

L’Union des Forces Républicaine (UFR) a tenu son Assemblée Générale hebdomadaire, ce samedi 16 janvier 2021, au siège national du parti à Matam. La rencontre a commencé par la présentation des nouveaux adhérents, suivie de la prestation artistique et des informations générales.

Présent à cette assemblée, le Secrétaire Exécutif dudit parti, Saikou Yaya Barry, est revenu sur la prorogation de l’État d’urgence sanitaire qui, d’ailleurs, ne semble plus être suivi par les citoyens. Face à cette situation, ce responsable de l’UFR estime que « l’État, de la base au sommet, n’est pas crédible, il revient aux partis politiques de jouer leur rôle. » Et d’ajouter : « Quand il y a eu Ebola en Guinée, l’UFR a été le premier parti politique à dire attention au gouvernement, cette maladie est là. Il nous a même traité d’apatrides. Et quand il y a eu la COVID-19, on a été le premier parti politique à arrêter les assemblées générales, parce qu’on a un souci, c’est le bien-être des Guinéens, pas seulement de nos partisans mais de tous les citoyens guinéens. C’est ça notre rôle…Quand une administration ou un gouvernement n’est pas légitime, il y a toujours des problèmes de réticence, même si ça intéresse les citoyens. Et aujourd’hui, les citoyens ont tendance à rejeter ce que disent les gouvernants. Sinon, une sensibilisation est un problème qui se règle au niveau des secteurs, au niveau des quartiers, des sous-préfectures et des préfectures. Si la légitimité y est, ça ne causera pas de problème de compréhension. »

Pour finir, Saïkou Yaya Barry dira ceci : « Je peux jurer, beaucoup ne savent pas où se trouve leur chef de quartier, parce qu’il n’est pas suffisamment légitime. Beaucoup ne savent pas quels sont les conseillers de leur commune, parce qu’ils ne sont pas suffisamment intéressés à ça. Et ceux qui sont chargés de ça ne travaillent pas pour se faire connaître et donner de bons exemples. C’est pourquoi, l’UFR cherche le pouvoir pour apporter un changement. » 

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.