Saikou Yaya de l’UFR déçu d’Alpha Condé : ‘’il y avait la démocratie en Guinée sous Lansana Conté’’

Print Friendly, PDF & Email

Samedi, lors de l’assemblée générale de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a à Matam, le secrétaire exécutif du parti l’honorable Saïkou Yaya Barry a tiré à boulets rouges sur le président Alpha Condé qu’il a accusé d’avoir installé l’anarchie en Guinée et violé les lois de la République. Non sans lancer un appel aux forces de défense et sécurité afin qu’elles bannissent de leurs rangs les brebis galeuses.

« Il y avait la démocratie en Guinée au temps de Lansana Conté mais Alpha Condé est venu et il a tout gâté. Ils prennent les gens et sans loi, les mettent en prison. Ils tuent les gens comme des esclaves sur les routes. Je lance un appel à l’armée républicaine, à la police républicaine, à la gendarmerie républicaine, de ne pas accepter que des brebis galeuses salissent leurs tenues, souillent leur honneur. Je lance un appel en versant même des larmes à l’armée républicaine, à la police républicaine, à la gendarmerie républicaine, de ne pas accepter des brebis galeuses qui ont reçu de l’argent pour tuer nos compatriotes. Ils sont là pour protéger le Guinéen. Ils sont là pour ça pour protéger les Guinéens pas pour défendre un individu, qui passe tout son temps à violer les lois de la République. Alpha Condé depuis qu’il est arrivé au pouvoir il ne fait que violer les lois de la République. La Constitution qui l’a élu il a commencé à ne pas s’y soumettre. Il a refusé d’organiser les élections législatives à temps quand il est arrivé président de la République. Il a commencé à nous utiliser les uns contre les autres. Il a commencé d’abord par nos institutions, à les utiliser les unes contre les autres. Les syndicalistes ont été divisés, la société civile il les a tués un à un. Les partis politiques, ils les a presque tués un à un, il a laissé quelques un qui ont résisté à sa volonté de faire en sorte que la Guinée ne soit que pour lui seul. Et aujourd’hui c’est ce qu’il tente de faire. Si nous acceptons que cette élection ait lieu c’est que nous acceptons qu’il n’y ait qu’un seul parti en République de Guinée qui peut sévir, qui peut arrêter les gens comme il veut. Je demande aux Guinéens de se lever, je demande aux forces de défense et de sécurité, ceux-là qui ont leurs parents et leurs arrière parents installés en Guinée, qui sont républicains de ne pas accepter que des brebis galeuses souillent leur honneur dans notre pays. J’en appelle à la bonne conscience de ceux-là. Aujourd’hui c’est l’anarchie qui règne dans le pays. Alpha Condé et son gouvernement ont installé de l’anarchie dans le pays », a-t-il martelé.

Coup sur coup, Saïkou Yaya enfonce également le préfet Aziz Diop. Selon lui, aucune ethnie ne pourra sortir une autre de la Guinée

« Si on ne se lève pas pour foutre dehors les incultes, ceux-là qui ne veulent pas voir la Guinée se développer, ceux-là qui ne veulent pas voir les Guinéens entre eux se marier, monter et descendre ensemble, si on ne se lève pas pour barrer la route à ces gens-là, nous allons tout droit vers la guerre civile, que Dieu nous en garde. Regardez comment un délinquant comme Aziz Diop peut se permettre de semer de tels comportements à Kankan. Alpha a recyclé les plus nuisibles du système, la partie la plus nuisible du système Conté pour mettre au sommet de l’Etat aujourd’hui. Il est important que le Guinéen réfléchisse mieux. On n’est pas des animaux, on est obligés de vivre ensemble. Aucune ethnie ne peut sortir l’autre de ce pays. Quelques personnes ne peuvent pas venir nous diviser, des gens qui ne savent même pas comment nous existons en Guinée. Nous ne devons pas accepter cela », a dit le secrétaire exécutif de l’UFR.

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.