Salif Keita dit que la France lui a fermé ses portes : ”mais je me battrai…”

Print Friendly, PDF & Email

Le très adulé artiste manding Salif Keita, le prince de Badjougoudjoliba a révélé mardi lors d’une conférence de presse que la France a demandé à ses partenaires de lui fermer leurs portes. Rappelant ses propos au vitriol contre le président IBK et la France sur la gestion de la crise jihadiste au nord du Mali. Il l’a dit en prélude à la soirée gala de charité que sa fondation organise le 29 février au Diataland à l’occasion des 50 ans de sa carrière.

‘’La France a interdit à tous ceux qu’elle finance de travailler avec moi mais je me battrai toujours pour les albinos et pour mon pays’’, dit-il.

Lui-même albinos, Salif, “le manden mansa” a déploré les conditions de vie de plus de 3 mille albinos. Mais assure qu’il va les aider même sans accompagnement.

Issa

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.