Louda Baldé (PUR) discrédite les décisions de la CEDEAO: « est-ce que les anciens dignitaires qui vivent en Guinée ne sont pas en train de tirer les ficèles ? »

Print Friendly, PDF & Email

Suite aux décisions drastiques de la CEDEAO vis-à-vis de la situation qui prévaut en Guinée, le président du Parti de l’Unité et du Renouveau (PUR) , Louda Baldé, dans une interview qu’il a accordée à notre rédaction ce vendredi 17 septembre, a fait savoir que la CEDEAO est dans leur rôle de sanction, c’est dans leur feuille de route en ce qui concerne les pays membres de cette organisation. Mais pour lui, ces sanctions c’est du deux poids deux mesures quand on compare cette situation à celle du Mali.

« La CEDEAO est dans sa posture, ils sont sur leur logique de sanction, ils ont une feuille de route pour ce qui est des États de l’Afrique de l’Ouest. Mais là où nous trouvons dommage et que le Mali vit la même chose que nous, ça fait un an de cela. Ils ont sanctionné le Mali d’organiser les élections dans un délai de 18 mois, en Guinée ici, ils prennent des décisions drastiques comme organiser les élections dans 6 mois et le gel des avoirs des membres du CNRD. C’est du deux poids deux mesures (…). On se pose des questions même, est-ce que les anciens dignitaires qui vivent en Guinée ne sont pas en train de tirer les ficelles ? », s’interroge cet opposant. 

Le président du Parti de l’Unité et du Renouveau de rappeler ceci : « Cette CEDEAO était là lorsqu’on tripatouillait la constitution, elle était là lorsqu’il y a eu des cas de morts, elle était là lorsqu’il y a la violation à ciel ouvert des droits humains. Il n’y a eu aucune sanction de la CEDEAO, qu’elle soit économique ou militaire. Ils n’ont pas levé le petit doigt pour ramener le pays à l’ordre et ramener les ex autorités à l’ordre. Maintenant la junte a pris ses responsabilités, l’armée républicaine a pris ses responsabilités… »

Mamadou Yaya Barry 

622 26 67 08 

1 Commentaire
  1. MANZO 4 semaines il y a
    Repondre

    Comme toujours, leur haine viscérale leur aveuglera toujours!
    Sinon même un abrouti congénital aurait compris que cette bande de sanguinaires sans profondeur qui n’avait pas hésité à massacrer leurs frères d’armes innocents, n’aura aucun état d’âme à sévir contre tous ces haineux qui pensent naïvement qu’un boulevard leur est ouvert. Mais bon, comme l’amnésie est le propre du Guinéen, le cas Dadis sera bientôt le moindre mal face à l’apocalypse qui se pointe à l’horizon avec cette meute sauvage.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.