Santé : un grand hommage au père fondateur de la chirurgie pédiatrique en Guinée, le Pr I. Baldé

Print Friendly, PDF & Email

Une cérémonie de reconnaissance au Professeur Ibrahima Baldé, alias I. Baldé a eu lieu ce vendredi 26 novembre 2021 à la salle des fêtes de l’université Gamal Abdel Nasser.

Organisée par l’ONG La Tabala qui se donne pour objectif d’aider le système de santé à aller vers l’excellence et l’émergence, cette cérémonie a connu la présence de du ministre de la santé et de l’hygiène publique ainsi que de hautes figures du domaine de la santé en République de Guinée.

Considéré comme le père fondateur de la chirurgie pédiatrique en Guinée, Professeur I. Baldé est né le 12 décembre 1940 à Kankalabé dans la région de Dalaba. Après avoir réussi avec brio son baccalauréat en sciences expérimentales en 1961, il dit des études médicales à Tours en France de 1962 à 1970 avant de s’en aller poursuivre dès la 2ème année le reste de ses études jusqu’à son doctorat à l’Université de Dakar. De retour en Guinée entre 1987 et 2007, il fut Professeur de chirurgie pédiatrique à la faculté de médecine pharmacie odonto-stomatologie de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry et contribua à la mise en place du D.E.S de chirurgie pédiatrique avec l’appui du professeur Mamadi KEITA et son équipe, mais également avec léquipe de Donka, il a couvert les enseignements de chirurgie pédiatrique (3- 45 année) à la faculté de médecine avec un volume horaire annuel qui atteint plus de quarante heures (4OH) en améliorant au fil des ans la qualité pédagogique.

Selon Dr Abdoulaye Kaba, Président de l’ONG La Tabala, la mission principale de sa structure est de faire la promotion du personnel soignant dans un esprit de fraternité, d’égalité et de progrès.« La présente cérémonie organisée par l’ONG- la Tabala dans le cadre de la reconnaissance des oeuvres de notre cher maître le prof I. Baldé, père fondateur de la Chirurgie Pédiatrique, président de l’ordre National des Médecins de Guinée est un moment agréable de communion qui nous est offert et qui me donne l’occasion de témoigner de mon attachement à toutes les personnalités ici présentes e ainsi qu’aux valeurs qu’elle représente… L’ONG-la Tabala est une organisation de la société civile Guinéenne dont la mission principale est de faire la promotion du personnel soignant dans un esprit de fraternité, d’égalité et de progrès. C’est-à-dire de fournir de profit d’un nouveau type de professionnel de Santé qui respecte les valeurs qui encadrent l’exercice de la profession et qui aime la Guinée. C’est pour cette raison que la Tabala a pris l’initiative depuis sa création de faire la promotion de l’éthique, de la déontologie et de la responsabilité médicale son cheval de bataille », a expliqué le président de l’ONG la Tabala.


Pour le Professeur Hassan Bah de l’ordre National des médecins de Guinée, la reconnaissance aux maîtres est une recommandation Hippocratique.
« Hippocrate nous disait dans son serment originel « je prendrais au mêmepieds d’égalité mes géniteurs que mes maîtres » tellement qu’il a eu durespect pour ses maîtres. Ibrahima Baldé est un maître, mais aussi un père pour certains. Il s’est toujours comporté en bon père de famille respecté et respectueux », a-t-il déclaré avant de poursuivre« Le professeur I Baldé est un homme humble. Pour la petite histoire lorsde la première élection du conseil National de l’ordre des médecins j’ai été élu comme président de la section A et le professeur I Baldé président de la section B. Les deux (2) groupes devraient se réunirent pourélire le conseil National de l’ordre. La majorité des médecins présents ont souhaité que j’occupe ce poste de président, mais je leur ai dit non, je ne peux pas me présenter contre celui qui fut mon maître, mon aîné, mon mentor le professeur I Baldé. J’ai céder la présidence de ce conseil au professeur I Baldé, depuis ce jour I Baldé m’ a toujours mis au-devant de la scène, il m’a accordé tout le respect dû à ma personne au point que beaucoup ici croient que je suis le président non, c’est I Baldé le président il m’accompagne et me soutient dans ce que je fais et je le fais en son nom. C’est une preuve d’humilité et de grandeur de cet homme », a-t-il estimé.


La Directrice de l’hôpital Donka, Fatou Sikhé Camara qui a procédé à la remise du satisfecit au récipiendaire, a déclaré qu’il fallait soutenir et encourager l’initiative de la Tabala de célébrer les icônes de la santé de leurs vivants
« je suis très heureuse de participer à la cérémonie d’hommage à notre maître Professeur I. Baldé qui est le père de la chirurgie pédiatrique en République de Guinée. Le Professeur I Baldé est une référence dans le domaine médical, c’est un personnage emblématique de la médecine guinéenne. Il nous inspire de nous améliorer dans le cadre de notre travail parce qu’il a durant toute sa carrière, contribué à l’amélioration de la santé des populations guinéennes, en particulier la santé de la mère et de l’enfant. Que l’ONG La Tabala aujourd’hui initie un hommage à un de nos maîtres, un des pères de la médecine en Guinée, je pense que c’est une initiative que nous devons encourager, nous devons soutenir pour que d’autres puissent en bénéficier avant leur mort », a-t-elle déclaré.

Membre de plusieurs sociétés savantes dont entre autres la société française de chirurgie pédiatrique, le West African College of Surgeon (WACS), la société africaine de chirurgie pédiatrique dont il est membre fondateur et le 1er vice-président et la société africaine de chirurgie pédiatrique, Professeur I. Baldé est également est bénéficiaire de plusieurs distinctions honorifiques telles que Chevalier de l’ordre de mérite gabonais, la Médaille d’honneur du travail gabonais, Parrain de la 45m promotion de la faculté de Médecine à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry « UGANC », Parrain de la 41m promotion de la faculté de droit (droit public), Parrain de la 5me promotion des étudiants ivoiriens en médecine Président du conseil national de l’ordre des médecins de Guinée depuis 2006.

Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.